Le gouverneur du Brabant flamand regrette les problèmes dans l'envoi de convocations

06/05/14 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Le Vif

(Belga) Le gouverneur du Brabant flamand, Lodewijk De Witte, regrette les problèmes qui surgissent à nouveau dans certaines communes à facilités de la périphérie bruxelloise à propos de l'envoi de convocations électorales. Il ne s'est pas encore prononcé sur les initiatives qu'il pourrait prendre, en particulier l'envoi par ses services des convocations, comme il le fit en 2012.

Le gouverneur du Brabant flamand regrette les problèmes dans l'envoi de convocations

Le conseil communal de Linkebeek a décidé lundi soir d'envoyer les convocations électorales dans la langue du destinataire, une décision immédiatement annulée par le ministre flamand des Affaires intérieures, Geert Bourgeois. A Wezembeek-Oppem, le point fait l'objet de discussions au sein de la majorité. Le conseil communal de Rhode-Saint-Genèse doit se prononcer ce mardi soir tandis qu'à Crainhem, la situation demeure incertaine. "Il y avait l'espoir que ce genre de discussion ne se produirait plus après les réformes qui ont été mises en oeuvre et que l'on s'en tiendrait à la circulaire Peeters qui a été validée par le Conseil d'Etat. Cela ne semble pas être le cas partout. Le fait d'envoyer les convocations dans la mauvaise langue n'a pas d'influence sur la validité du vote. Ce qui compte, c'est de figurer sur la listes des électeurs", a expliqué M. De Witte. (Belga)

Nos partenaires