Le gouvernement flamand n'envisage pas de contrôle budgétaire anticipé

11/12/12 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement flamand n'a pas planifié de contrôle budgétaire anticipé après la publication par la Banque nationale de Belgique de ses prévisions qui retiennent une croissance nulle pour l'année prochaine. "Nous nous en tenons à la trajectoire normale", dit-on au cabinet du ministre flamand du Budget, Philippe Muyters (N-VA). "Si on devait adapter l'épure chaque fois que l'instance A, B, ou C dit quelque chose, on ne ferait plus rien d'autre".

Le gouvernement flamand n'envisage pas de contrôle budgétaire anticipé

Lors de la confection du budget 2013, tant le gouvernement flamand que le gouvernement fédéral se sont basés sur une croissance de 0,7%. Dans les dernières estimations de la Banque nationale rendues publiques lundi, la croissance serait nulle. Le ministre fédéral du Budget, Olivier Chastel (MR), a immédiatement indiqué que le gouvernement fédéral effectuera un contrôle budgétaire sans doute au début de l'année prochaine. Du côté flamand on préfère, semble-t-il, attendre. "Nous nous en tenons à la trajectoire normale, avec un monitoring mensuel et un contrôle budgétaire en mars", dit-on au cabinet de M. Muyters. Pour épargner au maximum les citoyens et les entreprises, le gouvernement flamand a déjà utilisée toutes ses marges de manoeuvre lors de la confection du budget 2013. De plus quelques initiatives comme la prime par enfant et la facture maximum pour les soins à domicile ont été mises au frigo en attendant des temps meilleurs. (MUA)

Nos partenaires