Le fils de l'ex-président kirghiz condamné à 25 ans de prison

27/03/13 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Le Vif

(Belga) Maxime Bakiev, fils de l'ancien président déchu du Kirghizstan, a été condamné par contumace à 25 ans de prison pour corruption, a indiqué mercredi le Parquet général.

Le tribunal a estimé que le fils de l'ex-président avait causé des centaines de millions de dollars de pertes à l'Etat lors de la signature de contrats alors qu'il dirigeait l'Agence pour le développement, les innovations et l'investissement. Le Parquet a par ailleurs souligné vouloir continuer à réclamer son extradition vers le Kirghizstan. Le président Kourmanbek Bakiev avait été renversé en 2010 à la suite d'importantes manifestations violemment réprimées, qui avaient fait une centaine de morts. Son fils Maxime, poursuivi par les nouvelles autorités pour détournement de fonds et abus de pouvoir, s'était réfugié en Grande-Bretagne cette année-là. Fin 2012, il avait été arrêté et libéré sous caution à Londres dans une autre affaire de tentative de fraude avec les Etats-Unis. A la demande de Washington qui le soupçonne également d'obstruction à la justice, il pourrait aussi être extradé vers les Etats-Unis. Surnommé "le prince" pour son train de vie luxueux, il était, sous le régime de son père, notamment chargé de négocier les contrats d'approvisionnement en combustible de la base américaine au Kirghizstan, stratégique pour les opérations en Afghanistan. Son père, réfugié au Bélarus, a été condamné en février par contumace à 24 ans de prison dans une affaire de meurtre d'un haut responsable en 2009. (PVO)

Nos partenaires