Le comité intersectoriel s'empare du débat sur la politique culturelle

11/12/12 à 01:46 - Mise à jour à 01:46

Source: Le Vif

(Belga) Près d'une centaine d'artistes ont assisté, lundi soir, à l'Espace Delvaux de Watermael-Boitsfort, à la troisième réunion du comité de concertation intersectoriel entre l'ensemble des travailleurs de la culture. Des représentants des humoristes, des musiques classiques et des maisons de jeunes se sont ajoutés aux secteurs déjà mobilisés des musées, des bibliothèques, du théâtre-action, des contes, des arts du spectacle, des centres culturels, des arts de la rue, des auteurs, de la musique non classique ou encore de la réalisation. Une prochaine réunion est prévue lundi prochain.

Les nouveaux arrivants ont commencé par dresser un état des lieux de la situation de leur secteur. Les humoristes ont notamment soulevé les difficultés générées par l'absence de subvention dans leur discipline. Les représentants des musiciens classiques ont, quant à eux, dévoilé un secteur en souffrance où la précarité astreint des orchestres à se dissocier. D'autres groupes de travail, tel "Artistes en question(s)", se sont par ailleurs alliés au comité. Les objectifs concrets de la plate-forme sont en cours de définition. Cependant, l'idée générale est de mener une réflexion sur la politique culturelle et d'élever une parole commune émanant des acteurs-mêmes de la création. La solidarité des travailleurs culturels avec les autres secteurs touchés par l'austérité budgétaire a également été abordée. Une interpellation citoyenne est en cours de préparation. (COR 940)

Nos partenaires