Le Belge peu friand de l'internet mobile

16/01/12 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Le Vif

À l'occasion de la journée des médias, une étude démontre que l'E-mail reste le média le plus utilisé, et ce alors que la télévision perd encore du terrain et que l'internet mobile est à la traîne en Belgique.

Le Belge peu friand de l'internet mobile

L'E-mail est la star des médias. Nous sommes plus de 90 % - tous âges confondus- à utiliser quotidiennement notre boîte mail. Nous l'utilisons plus que notre GSM ou que nous regardons la télé. Même si l'on constate une forte hausse des médias digitaux, les médias dits classiques tels que les magazines sauvent l'honneur et restent dans le top 10. En effet, plus d'un jeune sur deux lit un hebdomadaire chaque semaine.

Bien que le Belge, surtout les moins de 25 ans, soit un gros consommateur de média, les réseaux sociaux et l'internet mobile sont davantage boudés par les Belges que dans d'autres pays européens. Cependant, l'étude de Mindshare a été menée à la mi-2011, alors que l'offre mobile était encore fort limitée. Depuis, les tablettes et Smartphone ont changé la donne et l'internet mobile a pris son envol. Un phénomène qui devrait forcément changer la donne lors d'un prochain sondage.

La télévision et la radio en perte de vitesse chez les jeunes
Les personnes de moins 25 ans sont de plus gros consommateurs de médias et y recourent plus pour communiquer. Cette étude démontre par ailleurs que selon son âge, on ne consomme ni les mêmes médias, ni de la même façon. Pour exemple la télé est plus plébiscitée chez les plus de 25 ans, où elle arrive seconde position, que dans la tranche d'âge inférieure.

Par ailleurs on constate que le média audiovisuel perd chaque année davantage de terrain. Comparée aux autres, la télé n'arrive qu'en quatrième position chez les jeunes de moins de 25 ans. Ils lui préfèrent l'E-mail, le GSM ou encore les moteurs de recherche comme Google. Même si on écoute plus la radio que dans la plupart des pays européens, elle perd elle aussi des gallons et arrive en sixième position chez les jeunes. Au niveau mondial, la radio ne se retrouve même plus dans le top 10.

LeVif.be

Nos partenaires