Laurent en Israël - "La presse cherche la polémique sur la famille royale pour faire vendre"

19/06/13 à 08:40 - Mise à jour à 08:40

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, défendant jeudi un déplacement controversé du prince Laurent en Israël, a accusé la presse belge de chercher la polémique sur la famille royale parce qu'elle fait vendre du papier.

Laurent en Israël - "La presse cherche la polémique sur la famille royale pour faire vendre"

"C'est dans la presse belge qu'on en fait un voyage semi-officiel (...). On cherche manifestement très souvent la polémique autour de la famille royale ; je pense aussi que la famille royale, cela fait vendre du papier... Ce sont des éléments probablement importants", a lancé le vice-Premier ministre MR sur les ondes de Bel-RTL. Didier Reynders a défendu le déplacement du prince Laurent en Israël, où il était invité par l'ONG environnementale sioniste Keren Kayemet Le Israël (KKL). Le ministre a eu un contact téléphonique avec le prince il y a quelques semaines, au cours duquel il lui a rappelé "deux conditions évidentes": respecter le caractère privé du voyage et n'avoir aucun contact politique, ce qui fut le cas selon les éléments dont les Affaires étrangères disposent. Didier Reynders renvoie au parlement la responsabilité d'aller plus loin s'il le juge nécessaire. "Si le parlement veut interdire à des membres de la famille royale tout voyage privé, il faudra voter une résolution en ce sens", a-t-il fait observer. "Mais ce n'est pas le rôle des Affaires étrangères ; leur rôle était de rappeler d'éviter ce qu'on avait connu au Congo". Selon Le Soir, qui révélait mercredi ce voyage et répercutait jeudi les critiques de la Ligue des droits de l'Homme et de l'Association belgo-palestinienne, KKL est le plus gros propriétaire foncier d'Israël, disposant aussi de terrains dans les territoires occupés. "Personne ne fait l'unanimité mais je ne vais pas me prononcer sur ce volet-là (...) Un très grand nombre de responsables politiques étrangers ou belges ont été planter des arbres également", a relativisé Didier Reynders. (Belga)

Nos partenaires