La SNCB cherche encore trois femmes pour son conseil d'administration

26/09/13 à 08:23 - Mise à jour à 08:23

Source: Le Vif

(Belga) Les partis du gouvernement n'ont proposé que des hommes pour siéger au conseil d'administration de la SNCB, alors qu'en vertu de la loi, un membre sur trois doit être une femme, écrit De Morgen jeudi. Le Premier ministre Elio Di Rupo doit d'urgence se mettre à la recherche de trois femmes. Une décision devrait être prise cette semaine.

La SNCB cherche encore trois femmes pour son conseil d'administration

Les présidents des partis ont récemment soumis les noms de leurs candidats au Premier ministre, mais aucune femme ne figure dans leurs propositions. Or la loi du 28 juillet 2011 impose aux conseils d'administration des entreprises publiques et des sociétés cotées en bourse qu'ils soient composés d'au moins un tiers de membres de l'autre sexe d'ici 2017. Les socialistes flamands ont ainsi proposé Jan Cornillie, chef de cabinet de Johan Vande Lanotte. C'est également eux qui avaient avancé le nom du patron de la SNCB Jo Cornu. Le PS a présenté Luc Joris et Renaud Lorand. Le MR, qui a déjà placé Jean-Claude Fontinoy à la présidence de la SNCB, propose David Weystman comme administrateur. De son côté, le CD&V compte sur le directeur adjoint de la STIB, Kris Lauwers, et sur le CEO du port d'Anvers, Eddy Bruyninckx. Enfin, le CdH a présenté l'ancien bourgmestre de Namur, Jacques Etienne. L'Open Vld songe également à proposer un homme, mais son nom n'a pas encore été dévoilé. Le comité ministériel restreint devrait prendre une décision cette semaine. (Belga)

Nos partenaires