La pension de survie bientôt transformée en allocation transitoire

19/12/13 à 17:28 - Mise à jour à 17:28

Source: Le Vif

(Belga) Le conseil des ministres a approuvé jeudi un avant-projet de loi visant à transformer la pension de survie allouées aujourd'hui aux veufs et veuves de moins de moins de 45 ans en allocation transitoire.

Selon le gouvernement, l'octroi de cette pension de survie constitue souvent un "piège à l'emploi", surtout pour les femmes lesquelles sont nombreuses à réduire leur activité professionnelle, voire la cessent complètement, une fois qu'elles bénéficient d'une pension de survie. "A long terme, cela a des effets néfastes pour elles car elles se constituent moins de droits à la pension individuels pour la suite", affirme le ministre des Pensions, Alexander De Croo (Open Vld). Pour mettre fin à ce "piège à l'emploi", les futurs veufs et veuves de moins de 45 ans ne bénéficieront plus à l'avenir que d'une "allocation de transition", limitée à deux ans si le survivant à encore des enfants à charge, et à un an seulement s'il n'y plus d'enfant à charge. Cette allocation pourra être cumulée sans limitation avec un salaire ou une prestation sociale, selon le projet. Ce seuil d'âge de 45 ans sera toutefois progressivement porté à 50 ans en 2025, par incrément de six mois chaque année. "L'allocation de transition sert à compenser temporairement la perte financière liée au décès du conjoint, mais elle a aussi un caractère très activant", défend le ministre des Pensions. Selon lui, cette allocation de transition devrait en moyenne être plus élevée que la pension de survie actuelle, laquelle est calculée sur base de la carrière du défunt. "Il ne s'agit pas d'une mesure d'économie (pour le gouvernement), mais d'un moyen de lutter contre un piège à l'emploi", a-t-il assuré. Les personnes qui bénéficient actuelleemnt d'une pension de survie conserveront leurs droits acquis. Rien ne changera donc pour elles. Le conseil des ministres a également approuvé jeudi un autre projet en matière de pensions. Ainsi, les derniers mois travaillés d'une carrière entreront à l'avenir pleinement en ligne de compte dans le calcul de la pension. Dans les régimes des salariés et des indépendants, les mois qui se situent dans l'année de départ à la retraite ne sont actuellement pas pris en considération dans le calcul du montant de la pension. (Belga)

Nos partenaires