La justice allemande va enquêter sur 30 gardes d'Auschwitz

03/09/13 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Le Vif

(Belga) L'office allemand chargé des crimes nazis a annoncé mardi qu'il transférait à la justice les dossiers de trente gardes présumés du camp de concentration d'Auschwitz, en recommandant des poursuites pour complicité de meurtre.

La justice allemande va enquêter sur 30 gardes d'Auschwitz

L'Office a examiné 39 dossiers d'anciens gardes présumés d'Auschwitz, dont le plus âgé a 97 ans, a déclaré le procureur spécial Kurt Schrimm, lors d'une conférence de presse à Ludwigsbourg (ouest). "Les dossiers vont être transmis aux procureurs concernés", dans les Etats régionaux où résident ces criminels de guerre présumés, a expliqué M. Schrimm. L'Office central d'enquête sur les crimes du national-socialisme a mené plus de 7.000 enquêtes depuis sa création en 1958, mais il n'a pas le pouvoir d'engager des poursuites. Il reviendra aux procureurs régionaux de décider s'il y a matière à poursuites, et si les accusés sont aptes à être jugés. L'Office avait identifié à l'origine 49 gardes présumés du camp d'Auschwitz, construit par les nazis en Pologne occupée. Neuf sont morts, et trente vivent encore en Allemagne. Un des survivants est jugé en ce moment à Stuttgart (sud-ouest). Plus de 6.000 personnes ont travaillé à Auschwitz, ou quelque 1,1 million de Juifs, Tziganes, homosexuels ou opposants politiques ont péri dans des chambres à gaz, d'épuisement suite au travail forcé ou de maladie. Pendant plus de 60 ans, les tribunaux allemands n'ont jugé que des accusés pour lesquels ils disposaient de preuves directes ou de témoignages. Depuis les procès des dignitaires nazis à Nuremberg en 1945-46, environ 106.000 soldats allemands ou nazis ont été jugés, 13.000 reconnus coupables et la moitié condamnés, selon l'Office. (Belga)

Nos partenaires