La justice allemande a tranché: pas de dispense de piscine pour une écolière musulmane

11/09/13 à 18:58 - Mise à jour à 18:58

Source: Le Vif

(Belga) La justice allemande a donné mercredi définitivement tort à une jeune musulmane qui voulait être dispensée des cours de natation de son école car elle se disait gênée de côtoyer des garçons torse nu.

Le tribunal administratif fédéral d'Allemagne, instance suprême des juridictions administratives, installée à Leipzig, a considéré que le fait de pouvoir porter un maillot de bain intégral, aussi appelé "burkini", était suffisant pour garantir sa liberté religieuse. La haute juridiction a ainsi confirmé une décision du tribunal administratif de Cassel rendue le 28 septembre 2012, qui avait également donné tort à cette adolescente originaire du Maroc et scolarisée à Francfort. Âgée de 11 ans à l'époque des faits, elle avait refusé de participer à un cours de natation, ce qui lui avait valu en sport la note de 6 - équivalent du zéro dans le système scolaire allemand. Elle avait porté plainte en demandant à être dispensée de ces cours, faisant valoir, par le truchement de son avocat, que le Coran ne lui interdisait pas seulement de se montrer à de jeunes hommes, mais aussi de voir ces jeunes hommes torse nu. "Les écolières musulmanes ne peuvent demander de dispense régulière des cours de natation mixtes si la possibilité leur est offerte de porter ce que l'on appelle un burkini", affirme la haute juridiction. "Le droit fondamental de la liberté religieuse n'offre pas par principe le droit de ne pas être confronté dans le cadre de l'école aux habitudes de comportement d'un tiers - y compris dans le domaine vestimentaire - répandues en dehors de ce cadre scolaire et qui appartiennent au quotidien, à certaines périodes de l'année", poursuit le tribunal de Leipzig, évoquant en l'occurrence le port d'un maillot de bain par les garçons. (Belga)

Nos partenaires