La Fondation polaire conteste tout conflit d'intérêt

12/08/13 à 19:18 - Mise à jour à 19:18

Source: Le Vif

(Belga) Les sommes mentionnées récemment dans la presse autour des activités de la Fondation polaire internationale (IPF) sont "les rémunérations pour des prestations réelles liées aux campagnes antarctiques des quatre dernières années, approuvées par les différentes instances administratives (Conseil stratégique du Secrétariat Polaire, Inspection des Finances) et sociales selon des conventions précises entre la Fondation et l'État belge et un processus d'approbation de budget et de contrôle des facturations". La Fondation Polaire Internationale conteste, dans un communiqué diffusé lundi, tout conflit d'intérêt.

En 2009, l'Etat a délégué à la Fondation l'ensemble des opérations que sont l'entretien et la maintenance de la base, ainsi que l'accueil des scientifiques tant belges qu'internationaux. Ces opérations se font "à des conditions économiques très inférieures aux conditions du marché et des autres stations polaires équivalentes, comme a pu l'établir le rapport d'audit en date du 11 février 2013 commandé par le gouvernement à Ernst & Young", explique l'IPF. "Preuve s'il en était que le 'conflit d'intérêt' est inexistant", ajoute la Fondation. L'IPF souligne en outre l'efficacité d'une structure s'appuyant sur un partenariat public-privé, "permettant la réalisation des programmes scientifiques belges et internationaux en toute sécurité". "Seuls le savoir-faire et l'engagement sans compter des équipes, associés au soutien des partenaires et fournisseurs de la Fondation, ont permis d'assurer un tel succès dans le respect des contraintes budgétaires de l'État." La Fondation reproche en outre au président du Comité de Direction de BELSPO, Philippe Mettens, de contester, "depuis les origines", la configuration du Secrétariat polaire et la délégation des opérations à la Fondation Polaire Internationale ainsi que la convention de partenariat public-privé fixant les conditions de cession de la Station à l'État belge. (Belga)

Nos partenaires