La culture du carillon belge pourrait être reconnue par l'Unesco fin 2014

21/06/13 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique a soumis un dossier à l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) afin de protéger la culture du carillon de notre pays et de l'inscrire au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité, a indiqué vendredi le carillonneur Luc Rombouts au Sénat. La décision sera rendue à la fin de l'année 2014.

La culture du carillon belge pourrait être reconnue par l'Unesco fin 2014

Selon le carillonneur, le Sénat représente le lieu idéal afin d'expliquer la raison de cette candidature de la culture du carillon. "Tant le carillon que le Sénat ont été déclarés morts à maintes et maintes reprises, mais ils sont encore toujours là", a-t-il déclaré. Les premières vraies mélodies issues du carillon dateraient d'environ 1480, même si on ignore précisément l'année de naissance de cet instrument. D'après Luc Rombouts, le fait que le carillon existe depuis aussi longtemps est une raison importante pour le reconnaître. L'instrument a de plus une histoire importante. "Car le carillon a été à une époque le symbole de la Belgique unie", explique-t-il. "S'il est reconnu par l'Unesco, cela signifiera une reconnaissance d'un instrument national." Cette reconnaissance potentielle induirait de nouvelles exigences pour les carillonneurs. Luc Rombouts estime ainsi que ces derniers devraient, de temps à autre, quitter leur tour pour aller à la rencontre du public. Il pense également que ces artistes devraient adapter leur répertoire. (Belga)

Nos partenaires