La comtesse Stéphanie de Lannoy acquiert la nationalité luxembourgeoise mais perd la belge

10/10/12 à 19:55 - Mise à jour à 19:55

Source: Le Vif

(Belga) Les députés à la chambre du parlement luxembourgeois ont avalisé mardi la naturalisation de la comtesse Stéphanie de Lannoy, peut-on lire mercredi sur le site internet du journal Le Quotidien. La comtesse, qui doit se marier avec le prince Guillaume, grand-duc héritier du Luxembourg le 20 octobre prochain, a par ailleurs décidé d'abandonner sa nationalité belge.

La comtesse Stéphanie de Lannoy acquiert la nationalité luxembourgeoise mais perd la belge

La Cour grand-ducale tenait à ce que la comtesse obtienne la nationalité luxembourgeoise en vue du mariage. La Chambre a dès lors voté le texte mardi lors de sa première séance plénière de la rentrée. Le débat était animé, selon Le Quotidien. La naturalisation de Stéphanie de Lannoy s'avère en effet, selon le député Serge Urbany (Déi Lénk), non conforme au cadre législatif et constitutionnel en vigueur. La loi sur la nationalité de 2008 prévoit des exceptions en matière de naturalisation, qui permettent à un étranger, "qui rend ou qui a rendu des services signalés à l'État", de devenir Luxembourgeois sans remplir les conditions linguistiques ou de résidence, ce qui n'est pas le cas ici, a-t-il noté. Le député Eugène Berger (DP) considère, pour sa part, que "tous les citoyens sont égaux devant la loi, sans exception". Par ailleurs, "à aucun moment, la Constitution exige que l'épouse du grand-duc héritier soit luxembourgeoise", a-t-il souligné. Sur les 60 députés à la Chambre, 57 ont voté pour, deux ont voté contre et une s'est abstenue, peut-on lire sur le site de la Chambre. A partir du jour de son mariage avec le grand-duc héritier, la comtesse sera donc luxembourgeoise, conclut Le Quotidien. "Je suis fière de prendre la nationalité de mon mari et de mon nouveau pays. Je souhaite m'investir complètement dans mon nouveau rôle au Luxembourg. J'ai décidé d'abandonner ma nationalité belge mais la Belgique restera toujours le pays de mon enfance, de mes racines", avait-elle expliqué la semaine dernière au journal luxembourgeois. (ERIC LALMAND)

Nos partenaires