La Belgique, actrice de la réduction du matériel nucléaire

25/03/14 à 17:16 - Mise à jour à 17:16

Source: Le Vif

(Belga) Alors que les conclusions présentées par la présidence du Sommet sur la sécurité nucléaire ont été acceptées par l'ensemble des chefs d'Etat et de gouvernement présents à La Haye, la Belgique a répété sa volonté d'être "actrice" de la réduction de matériel nucléaire pour parvenir, à terme, à un monde sans arme nucléaire.

"La Belgique est vraiment à la pointe de la non-prolifération nucléaire et a été citée, par Barack Obama, comme un pays exemplaire, ce qui est tout de même un élément important", s'est réjoui le Premier ministre Elio Di Rupo, au terme d'un sommet de 2 jours qui aura avant tout été marqué par la crise ukrainienne. "Dans le civil, nous avons besoin de l'atome, notamment dans les hôpitaux et les centres de recherches. Mais comment faire pour que ce matériel ne tombe pas entre des mains terroristes et comment travailler ensemble?", s'est interrogé M. Di Rupo. En guise de réponse, la Belgique s'est engagée, aux côtés de 34 autres pays, à renforcer la coopération internationale et à appliquer des standards internationaux en matière de surveillance nucléaire, en transposant en droit national les lignes de conduite l'AIEA. Elle a également fait part de sa volonté de poursuivre la réduction de ses stocks d'uranium hautement enrichi, pour le remplacer par de l'uranium faiblement enrichi, "dont le danger est moindre", a encore indiqué le Premier ministre. Un nouveau Sommet sera organisé en 2016 à Chicago. (Belga)

Nos partenaires