L'UZ Leuven réussit une transplantation des poumons après une conservation hors du corps

15/10/13 à 09:49 - Mise à jour à 09:49

Source: Le Vif

(Belga) L'équipe multidisciplinaire de transplantation de l'UZ Leuven a réussi, avec l'aide d'une machine, à conserver les poumons d'un donneur pendant onze heures avant de les transplanter sur un patient. C'est une première mondiale, car jamais une aussi longue durée n'avait été rapportée, annonce l'UZ Leuven mardi. Ce délai était nécessaire car le receveur a d'abord subi une autre transplantation, celle-ci du foie. Il a depuis lors quitté l'hôpital et se porte bien, selon les instances médicales.

L'UZ Leuven réussit une transplantation des poumons après une conservation hors du corps

Le patient, qui souffrait d'insuffisance respiratoire chronique, a soudainement développé des problèmes hépatiques et est tombé dans le coma. Dans ce cas, seule une transplantation combinée du foie et des poumons pouvait le sauver. Mais cette double opération posait un problème de timing aux médecins, explique le docteur Dirk Van Raemdonck, qui a mené la transplantation. "Normalement, on procède d'abord à la transplantation des poumons et ensuite à celle du foie. Un poumon ne peut être conservé que brièvement en dehors du corps du donneur, avec un maximum de dix heures. D'un autre côté, la transplantation des poumons ne peut réussir que si le foie fonctionne suffisamment. Chez ce patient, le foie devait donc être transplanté avant les poumons." Les médecins ont appliqué une nouvelle technique de conservation aux poumons du donneur. Ceux-ci n'étaient pas conservés dans de la glace mais dans une machine (OCS LUNG), qui assure une irrigation et une ventilation continues à température ambiante. L'assurance santé ne rembourse pas encore cette nouvelle technologie. Celle-ci reste dès lors réservée à des cas exceptionnels. (Belga)

Nos partenaires