L'UE critique le versement de rançons face aux enlèvements

23/06/14 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se sont opposés, dans des conclusions adoptées lundi à Luxembourg, au paiement d'une rançon en cas d'enlèvement.

L'UE critique le versement de rançons face aux enlèvements

"Le Conseil condamne fermement les enlèvements contre rançon perpétrés par des groupes terroristes et rejette sans ambiguïté le versement de rançons et l'octroi de concessions politiques aux terroristes", affirment-ils, faisant part de leur "vive inquiétude quant à la menace que constituent les enlèvements contre rançon perpétrés par des groupes terroristes, notamment en Afrique de l'Ouest, au Yémen et en Syrie". S'ils préconisent les mesures de prévention et les sanctions consistant à geler les avoirs des terroristes, les ministres réfutent surtout le principe même de la rançon. "Le versement de rançons et l'octroi de concessions politiques aux terroristes ne font que les encourager à perpétrer de nouveaux enlèvements et augmentent les risques pour nos citoyens et nos intérêts", selon le texte des conclusions. (Belga)

Nos partenaires