L'ASBL Aide à Domicile en Milieu Rural réclame davantage de subventions

19/09/12 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Le Vif

(Belga) L'ASBL wallonne Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR), qui rassemble aides familiales, titres-services et gardes à domicile, a présenté mercredi à Namur ses "pistes d'avenir" aux responsables politiques et aux acteurs des soins à domicile à l'occasion de son soixantième anniversaire.

"Le milieu politique dit que la population vieillissante est une priorité. Pourtant, rien ne bouge: en 2013, nos subventions ne seront pas augmentées. Nos patients sont très âgés, dépendants, avec des pathologies complexes, isolés et en situation précaire. Et souvent, l'aide à domicile doit s'organiser rapidement quand la santé est déjà atteinte", explique Brigitte Pierard, administratice-déléguée de l'ADMR. L'ASBL demande un soutien aux proches des patients, une hausse du nombre d'heures prestées subventionnées par le Service Public Wallonie et une révision des barèmes d'intervention des patients, inchangés depuis 1983. "Beaucoup de patients arrêtent de faire appel à nous par manque de moyens", ajoute l'administratrice-déléguée. Selon l'ADMR, une formation continue est nécessaire pour ses travailleurs. "Ils doivent apprendre à gérer une maladie ou une fin de vie et pouvoir décharger le trop-plein d'émotions. De plus, les rôles d'aide ménagère et d'aide familiale devraient être mieux définis grâce à une liste de gestes autorisés ou non", précise Brigitte Pierard. L'association et ses six antennes régionales comptent 1.008 aides familiales, 27 aides ménagères à tarification sociale, 77 gardes à domicile, 377 aides ménagères et sept ouvriers polyvalents en Wallonie. L'ADMR éprouve des difficultés de recrutement pour ces métiers "peu valorisés". (MUA)

Nos partenaires