L'armée abat plusieurs habitants de Maiduguri après une attaque à la bombe

08/10/12 à 21:14 - Mise à jour à 21:14

Source: Le Vif

(Belga) Les soldats nigérians ont ouvert le feu à l'aveugle lundi sur des habitants de Maiduguri, dans le nord-est du pays, après une attaque à la bombe dans cette ville qui avait visé l'armée, ont affirmé des témoins.

Ils ont également incendié des habitations et des commerces, selon les mêmes sources. "Les soldats arrivés après l'explosion et ont molesté les habitants", a expliqué l'un des habitants de la ville de Maiduguri, berceau du groupe islamiste Boko Haram. "Mais ensuite, ils ont commencé à les abattre et ont mis le feu aux maisons et aux commerces", a-t-il ajouté, évoquant un bilan d'une trentaine de morts. Un autre habitant, qui n'a pas estimé le nombre de victimes, a raconté que "les soldats se sont rendus dans le quartier et ont ouvert le feu sur toutes les personnes dans leur champ de vision". L'explosion qui a visé un véhicule d'une patrouille de l'armée, plus tôt dans la journée de lundi, a blessé deux soldats, a indiqué un porte-parole de l'armée. La ville de Maiduguri est considérée le fief du groupe islamiste Boko Haram, accusé d'avoir tué plus de 1.400 personnes depuis 2010, dans le nord et le centre du Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique. (VIM)

Nos partenaires