Israël: un Palestinien de 5 ans interpellé, l'armée s'explique

12/07/13 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Le Vif

(Belga) L'armée israélienne s'est expliquée vendredi après l'interpellation d'un Palestinien de cinq ans, assurant que l'enfant avait mis les passants en danger en lançant des pierres mais n'avait pas été formellement arrêté.

Jeudi, l'organisation de défense des droits de l'Homme israélienne B'tselem avait diffusé une vidéo d'un incident survenu deux jours plus tôt à Hébron, en Cisjordanie, montrant un garçon en pleurs, accompagné d'un adulte palestinien, conduit par des soldats israéliens dans une jeep de l'armée. "Un mineur a été pris sur le fait mardi en train de jeter des pierres dans une rue de Hébron et, en faisant cela, a mis en danger les passants", a affirmé l'armée dans un communiqué. Interrogé vendredi par l'AFP à son domicile, le garçon, Wadia Maswadeh, a admis avoir lancé des pierres et touché, par erreur, une voiture. "J'ai vu un chien, il y avait une voiture à côté. J'ai jeté une pierre vers le chien mais j'ai touché le véhicule. Des soldats étaient là. Ils sont alors venus et m'ont mis dans la jeep", a-t-il dit. Selon B'tselem, les soldats ont conduit l'enfant chez lui et dit à ses parents qu'ils comptaient le remettre à la police palestinienne. L'enfant et son père "ont été conduits à une base de l'armée, où ils ont été retenus une demi-heure. Alors les soldats ont menotté le père et lui ont bandé les yeux". Selon l'armée israélienne, l'enfant "a été remis aux forces de sécurité palestiniennes, tout le temps accompagné par ses parents. L'enfant n'a pas été arrêté et aucune poursuite n'a été engagée". Pour B'tselem, "la vidéo montre clairement que cela n'a pas été l'erreur individuelle d'un soldat" mais que cette mesure a été "considérée comme raisonnable par tous les soldats impliqués". "Il faut garder à l'esprit que même des pierres lancées par des enfants peuvent constituer une menace létale pour les gens", a insisté l'armée. (Belga)

Nos partenaires