Vingt ans après son vol, la Chine réclame la fameuse statue de buddha, contenant un moine momifié

23/03/15 à 08:38 - Mise à jour à 08:38

Source: Belga

Une province du sud-est de la Chine cherche à récupérer une statue contenant des restes humains momifiés, en affirmant que ce Bouddha récemment exposé aux Pays-Bas et en Hongrie a été volé il y a 20 ans, a rapporté la presse lundi.

Vingt ans après son vol, la Chine réclame la fameuse statue de buddha, contenant un moine momifié

© screenshot/CNN

Cette oeuvre a été vénérée durant des siècles par les habitants de Yangchun, un village de la province du Fujian, assurent les autorités locales chargées de la conservation du patrimoine, citées par l'agence Chine nouvelle.

Vingt ans après son vol, la Chine réclame la fameuse statue de buddha, contenant un moine momifié

© screenshot/CNN

Réalisée il y a un millier d'années sous la dynastie des Song, la statue recèle les reliques d'un moine dont, fait exceptionnel, pratiquement toute l'enveloppe extérieure et le squelette ont été momifiés, selon des analyses au scanner.

"Quand j'ai vu la photo (de la statue de Bouddha) aux actualités télévisées, j'ai immédiatement fait le rapprochement avec notre statue perdue" en 1995, a déclaré Lin Yongtuan, un agriculteur de Yangchun, au journal China Daily.

Un temps exposée au Drents Museum aux Pays-Bas, la statue a récemment été prêtée au Musée d'histoire naturelle de Budapest, également pour y être exposée.

Sur son site internet, le musée hongrois indiquait lundi que la statue avait été retirée des salles d'exposition et renvoyée aux Pays-Bas, à la demande du Drents Museum.

Selon un porte-parole du Drents Museum cité par Chine nouvelle, la statue est la propriété d'un "collectionneur privé néerlandais qui l'a achetée légalement en 1996".

En savoir plus sur:

Nos partenaires