Vers une enquête de l'ONU sur l'attaque du convoi humanitaire

02/06/10 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Le Vif

Le vote de la résolution réclamant une enquête sur l'intervention militaire israélienne lundi contre une flottille pro-palestinienne d'aide humanitaire pour Gaza devrait se tenir ce mercredi. Les ressortissants étrangers devraient, quant à eux, être expulsés d'Israël jeudi au plus tard.

Vers une enquête de l'ONU sur l'attaque du convoi humanitaire

© EPA

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, réuni à Genève, s'apprête à voter la résolution réclamant une enquête sur l'intervention militaire israélienne contre la flottille d'aide humanitaire pour Gaza. Déjà reporté, le vote sur la résolution est prévu ce mercredi en début d'après-midi.

Les discussions ont été entamées mardi par les 47 membres du Conseil, lors d'une session extraordinaire convoquée à l'appel de la Ligue arabe et de l'Organisation de la conférence islamique (OCI). Le texte sur la résolution a été préparé par le Pakistan, le Soudan et le représentant palestinien. La majorité des pays sont d'accord sur les grandes lignes du texte, mais "des demandes d'amendements dans le cadre de consultations informelles sont encore en cours", a indiqué un diplomate à l'AFP. Les pays occidentaux, quant à eux, souhaitent garantir les modalités de cette enquête pour la rendre "conforme aux critères internationaux". "Nous savons qu'il s'agit d'une ligne rouge pour Israël qui n'acceptera pas d'enquête internationale", a précisé le diplomate.

Par ailleurs, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait savoir que tous les ressortissants étrangers qui étaient à bord de la flottille et ont été arrêtés seront expulsés jeudi au plus tard. C'est le Conseil qui réclamait "la libération immédiate des navires ainsi que des civils détenus par Israël".

À cette heure, rien de concret n'a encore été décidé concernant les quatre femmes belges coincées en Israël. "Notre consul doit se rendre à Beer-Sheva dans la matinée, nous espérons en savoir plus dans les heures qui suivent", a indiqué la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bart Ouvry. Néanmoins, la radio israélienne a annoncé que 250 militants sur 682 personnes originaires de 42 pays qui étaient à bord de la flottille, sont en cours d'expulsion. Quelque 120 personnes, en majorité des Arabes, ont déjà été transférées par bus en Jordanie. Selon l'agence officielle jordanienne Petra, 126 personnes, y compris 30 Jordaniens et des ressortissants de Bahreïn, de Koweït, du Maroc, de Syrie, d'Algérie, d'Oman, du Yémen, de Mauritanie, ainsi que d'Indonésie, du Pakistan, de Malaisie et d'Azerbaïdjan, sont arrivés en Jordanie. Soixante Turcs devaient prendre des vols spéciaux et être rapatriés à l'aéroport international de Ben Gourion à Tel-Aviv. En outre, un contingent de 70 autres ressortissants turcs est en route depuis la prison de Beersheva (sud d'Israël) vers l'aéroport, a précisé la radio.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires