Un nouvel ordre mondial pour 2050 : l'Europe est le seul continent où la population baisse

05/08/15 à 14:37 - Mise à jour à 14:42

Source: Knack

Selon les pronostics de population établis par les Nations Unies, nous devrions nous retrouver face à un nouvel ordre mondial d'ici 2050. Et l'Europe sera le vilain petit canard de la classe.

Un nouvel ordre mondial pour 2050 : l'Europe est le seul continent où la population baisse

© Reuters

Les Nations Unies estiment que la population passera de 7.3 milliards à 9.7 milliards en 2050. Sur 35 ans, il s'agit de 100 millions de personnes supplémentaires par rapport à la précédente estimation, effectuée il y a deux ans. C'est d'Afrique que viendra plus de la moitié de ces personnes supplémentaires puisque la population africaine va doubler pour passer à 2.5 milliards.

Afrique

D'ici 2050, la population du Niger devrait s'élever à 413 millions de personnes. Le pays dépassera dès lors les États-Unis sur la troisième place du podium des pays les plus peuplés au monde. La population du Congo et de l'Éthiopie devrait respectivement s'élever à 195 et 188 millions d'habitants. Ce qui correspond, là aussi, à un doublement de sa population.

Inde et la Chine

Dès 2022, l'Inde devrait dépasser la Chine comme pays le plus peuplé, soit six ans plus tôt que lors des précédentes estimations. La population chinoise devrait atteindre son pic de 1.4 milliard en 2028. L'Inde devrait, elle, atteindre son pic quatre décennies plus tard avec 1.75 milliard d'habitants. Suite à un coefficient de fécondité fluctuant, il est cependant difficile d'établir des pronostics sur le long terme. Néanmoins, on estime aujourd'hui qu'en 2100 la population mondiale devrait atteindre les 11,2 milliards d'êtres humains. Elle sera aussi, dans son ensemble, plus âgée. Et c'est cela qui va jouer des tours au continent européen.

Europe

Un quart de la population européenne a déjà plus de 60 ans et les perspectives ne sont guère encourageantes. Il ressort du rapport des Nations Unies que, d'ici 2050, le taux de mortalité devrait dépasser le taux de naissance de 32 millions d'individus. Les Nations Unies préviennent que seule l'immigration va pouvoir atténuer ce déficit de population.

(The Economist/BO)

Un nouvel ordre mondial pour 2050 : l'Europe est le seul continent où la population baisse

© Economist

En savoir plus sur:

Nos partenaires