Témoignage d'une Canadienne qui combat l'EI aux côtés des Kurdes

07/12/15 à 10:48 - Mise à jour à 10:47

Source: The Independent

La cellule terroriste prétendument redoutable "fuit" la bataille, confie une soldate Canadienne qui combat le groupe djihadiste Etat Islamique.

Témoignage d'une Canadienne qui combat l'EI aux côtés des Kurdes

© Capture d'écran Youtube/Tiger Sun

La Canadienne Hanna Bohman, qu'on appelle aussi "Tiger Sun", a rejoint le bataillon féminin de la force nationaliste Kurde.

De par son expérience dans la lutte contre le groupe Etat islamique, Hanna Bohman pense que la perception de l'Ouest, qui croit que l'EI est une force puissante, est trompeuse. Selon elle, ils fuient au premier signe de résistance. Elle trouve que les membres de l'organisation terroriste ont réussi, à travers les médias sociaux notamment, à paraitre plus grands et effrayants qu'ils ne le sont en réalité sur le terrain.

La femme de 46 ans confie également que la plupart du temps, elle ne devait pas se battre. Elle doit cependant être prête et rester sur ses gardes. "Ce n'est pas ce que les gens croient", explique-t-elle au Business Insider. "Ce n'est pas une bataille incessante entre la vie et la mort".

Elle a passé six mois à servir deux unités différentes. Mais "Tiger Sun" a dû rentrer chez elle, à Vancouver, en juin car elle souffrait de malnutrition. Après avoir récupéré les nombreux kilos qu'elle avait perdu, elle a de nouveau rejoint le bataillon en septembre. Elle y est retournée pour deux raisons "La première raison est que mes amis me manquaient. La seconde est plus profonde. Une fois au Canada, je n'aurais pas voulu reprendre un boulot normal. Rien ne m'inspirait. Combattre l'EI est un peu comme un rêve devenu réalité. Non pas que je rêve de tuer des personnes, mais faire partie de cette révolution me fait sentir vraiment utile", explique-t-elle à Vice.

En savoir plus sur:

Nos partenaires