Taubira comparée à un singe : les réactions suite à la condamnation

16/07/14 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

Le tribunal de Cayenne a condamné l'ex-candidate FN, à neuf mois de prison ferme et 50.000 ¤ d'amende pour avoir publié des photos comparant Christiane Taubira à un singe. La sanction est lourde et divise l'opinion.

Taubira comparée à un singe : les réactions suite à la condamnation

© Belga

La gardienne des sceaux, victime des faits, n'avait pas voulu porter plainte. Par contre, le parti Walwari (parti politique guyanais qu'elle fonda jadis en 1993) en a décidé autrement. C'est pourquoi l'affaire a été jugée à Cayenne et pas à Paris. Un cas exceptionnel qui a fait réagir plus d'un.

Les associations antiracistes se réjouissent

"Il est utile que la justice rappelle avec fermeté qu'on ne peut pas accepter que des personnes manipulent dans le champ public les idéologies les plus abjectes à des fins purement électorales", a réagi Dominique Sopo de l'association SOS Racisme.

Pour Alain Jakubowicz, président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), c'est exactement ce qui s'est passé : "Les juges de Cayenne ont voulu dire 'ça suffit'. La justice est là pour envoyer un message à nos concitoyens : on ne peut pas tout faire dans ce pays et le racisme et l'antisémitisme sont des délits qui doivent être condamnés sévèrement".

Si tous condamnent les propos racistes et ne remettent pas en question le jugement, les avis divergent en ce qui concerne la lourdeur de la peine.

Ainsi, Esther Benbassa, d'Europe écologie les verts, soulève l'étonnante lourdeur de la peine. "C'était nécessaire. Il faut que parfois ça serve d'exemple. Peut-être que la peine est trop lourde. Néanmoins il faut donner un signal à ceux qui s'amusent à le faire. Non, on ne peut pas tout faire", a-t-elle dit.

Stéphane le Foll du Parti Socialiste ira jusqu'à éviter la question : "Comparer Christiane Taubira à une guenon, c'est parfaitement révoltant (...). Je ne porte pas de jugement sur le jugement, je condamne ce qui est un acte de racisme".

Du côté de l'UMP, il y a d'une part Nadine Morano qui rappelle à la justice d'être cohérente : "9 mois ferme pour avoir traité Taubira de singe, j'espère que pour m'avoir traitée de salope Bedos sera logé à la même enseigne." Et il y a, d'autre part, le député du même parti Éric Ciotti pour qui "ces propos étaient inadmissibles et honteux, cette condamnation me parait totalement justifiée."

Le président du Mouvement démocratique (Modem), François Bayrou a pour sa part estimé que c'était "une condamnation très dure et très forte pour une déclaration très dure, très offensante, très blessante. On voit là le jeu des deux violences, la violence des propos et la violence de la loi qui lui répond".

"Grotesquement disproportionné", selon le FN




Tels sont les propos de Floriant Philippot du Front National, l'ex-parti de la condamnée. "La justice est impitoyable quand Madame Taubira est victime. Elle est beaucoup plus laxiste et douce quand ce sont d'autres victimes." Observe le vice-président du FN.



Enfin, Jean-Marie Le Pen en rajoute une couche sur twitter : "la candidate FN qui compara Taubira à un singe, condamnée à 9 mois de prison ferme. Magistrats traîtres à la loi et violeurs de la morale." Ainsi l'ex-président du FN considère immoral de condamner fermement les propos racistes.

Eric L. (st.)

Nos partenaires