Russie: un sous-marin nucléaire immergé pour éteindre l'incendie

07/04/15 à 21:33 - Mise à jour à 22:10

Source: Belga

Les pompiers tentaient mardi soir d'immerger un sous-marin nucléaire russe en cale sèche dans le port de Severodvinsk, dans le Grand nord russe, pour éteindre l'incendie qui s'est déclaré lors de travaux de réparation.

Russie: un sous-marin nucléaire immergé pour éteindre l'incendie

© Reuters

Après plusieurs heures de lutte contre l'incendie, les pompiers ont dû se résoudre à noyer le dock avec de l'eau de mer pour éteindre le feu. "L'opération consistant à remplir d'eau le dock pour éteindre l'incendie dans le sous-marin a commencé, elle peut durer encore quelques heures", a déclaré un porte-parole de l'Union des constructeurs navals, Ilia Jitomirski, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti.

L'incendie, a priori déclenché par des travaux de soudures au niveau du 9e compartiment de ce sous-marin de classe Oscar II d'après les codes Otan, occupe désormais une superficie de 40 mètres carrés, a précisé M. Jitomirski."Pour l'instant, l'incendie n'a encore été ni maîtrisé ni localisé", a indiqué à l'agence TASS le porte-parole de la société chargée des travaux de réparation du sous-marin. Une importante fumée noire se dégageait du chantier naval. Signe du sérieux de l'incident, l'amiral Viktor Chirkov, chef d'état-major de la marine russe, s'est rendu sur place, rejoignant plusieurs hauts responsables de la marine militaire. Le sous-marin, un des bâtiments de la Flotte du Nord, basée dans la région de Mourmansk au bord de la mer de Barents, était en réparation depuis le 15 novembre 2013 et ce jusqu'en novembre 2015, d'après le blog officiel du service de presse de la société chargée des travaux, les chantiers navals de Zviezdotchka. "Le combustible nucléaire avait été déchargé du +Orel+ dans le but de réparer le sous-marin en cale sèche. Son réacteur avait été mis à l'arrêt. Lors de l'incendie, aucun membre de l'équipage ou des réparateurs n'a été blessé", a affirmé M. Jitomirski. "Aucune arme ne se trouvait à bord, il est clair que si le sous-marin avait été armé, il n'aurait pas été accepté pour les réparations", a précisé le porte-parole des chantiers navals de Zviezdotchka. En 2008, un accident à bord du sous-marin à propulsion nucléaire Nerpa avait fait 20 morts par asphyxie lorsque le système anti-incendie avait été déclenché alors que le navire effectuait des tests en mer du Japon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires