RDC, Cameroun, Gabon... Le recul démocratique de l'Afrique centrale

15/05/18 à 10:55 - Mise à jour à 10:58
Du Le Vif/L'Express du 10/05/18

Pluralisme, transparence : un vent de régression balaie le coeur du continent africain, du Tchad aux deux Congo.

Malédiction régionale ? Fatalité géopolitique ? Non, bien sûr. Pour autant, si réfractaire qu'on soit à de tels raccourcis, le constat s'impose : de N'Djamena à Kinshasa, via Yaoundé, Libreville et Brazzaville, le vent mauvais de la régression démocratique balaie l'Afrique centrale. Certes, le coeur du continent n'a pas le monopole du simulacre électoral, du bricolage constitutionnel, du clanisme ou de la dérive autoritaire. Mais les lueurs d'espoir viennent d'ailleurs. Fût-ce au prix d'un putsch de velours, le Zimbabwe a enfin détrôné le vieux satrape Robert Mugabe, 94 ans. Et la mince Gambie, fichée dans le flanc du Sénégal, s'est affranchie par la voie des urnes du fantasque Yahya Jammeh. Au Burkina Faso, pays sahélien fragilisé par le djihadisme, l'intransigeance de la société civile a eu raison tour à tour du despote élu, Blaise Compaoré, puis de la tentative de restauration ourdie par ses fidèles galonnés. Elans précaires, brouillons, mais indéniables.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires