Quel colistier pour Hillary Clinton ?

22/07/16 à 17:10 - Mise à jour à 17:08

Source: Afp

La candidate à la Maison Blanche Hillary Clinton doit annoncer son colistier cette fin de semaine, juste avant le début de la convention démocrate lundi à Philadelphie.

Quel colistier pour Hillary Clinton ?

Hillary Clinton © AFP

"J'ai vu de près ce que c'est que d'être président", a expliqué l'ancienne Première dame et ex-secrétaire d'Etat sur la chaîne CBS, assurant que le critère de choix le plus important pour elle serait la capacité de son éventuel vice-président à prendre les rennes du pays "du jour au lendemain".

Voici les noms les plus cités :

Tim Kaine (58 ans)

Ce sénateur de Virginie (ancien gouverneur de cet Etat qui jouxte Washington) est régulièrement cité par les médias comme le grand favori.

Ce catholique diplômé de la prestigieuse Harvard Law School, qui parle couramment espagnol, aime souligner dans un sourire à quel point il est "ennuyeux". Mais il est doté d'un solide sens politique.

"Il n'a jmais perdu une élection", relevait récemment la candidate. "Il a été un maire et un gouverneur de haut niveau et il est l'un des sénateurs les plus respectés que je connaisse".

Tom Vilsack (65 ans)

Cet ancien gouverneur de l'Iowa est un démocrate centriste qui pourrait se révéler un atout précieux dans la bataille pour cet Etat-clé où le scrutin du 8 novembre s'annonce extrêmement serré.

Secrétaire à l'Agriculture de Barack Obama, il a l'image d'un homme solide goûtant peu la lumière des projecteurs. Mais il a attiré l'attention récemment par une sortie au scalpel contre le candidat républicain.

"Donald Trump est un peu à la politique ce que Bernie Madoff était à l'investissement. Il vend quelque chose dont les gens ne comprennent pas vraiment la signification".

Le manque d'expérience en politique étrangère de cet ami de longue date des Clinton pourrait cependant être un handicap à l'heure du choix.

Tom Perez (54 ans)

Ministre du travail de Barack Obama, ce fils d'immigrants dominicains pourrait contribuer à renforcer encore le vote latino, qui penche déjà très largement du côté démocrate.

Avec un positionnement plus ancré à gauche, cet ancien avocat spécialiste des droits civiques, qui connait bien le monde syndical et est doté d'un réel charisme, pourrait contribuer à combler le fossé avec les électeurs de Bernie Sanders.

James Stavridis (61 ans)

Ce général quatre-étoiles à la retraite est l'ancien commandant suprême des forces de l'Otan, plus haut poste militaire de l'organisation.

Cet homme qui avait tissé des liens étroits avec Hillary Clinton lorsque cette dernière dirigeait la diplomatie américaine, offrirait un argument de poids au moment où l'équipe Trump dénonce la "faiblesse" des démocrates dans la lutte antiterroriste.

Elizabeth Warren (67 ans)

Sénatrice du Massachusetts, cette ancienne professeur de droit à Harvard est une championne de la gauche progressiste et anti-Wall Street.

Les deux femmes n'étaient pas très proches jusqu'ici. Clinton assure qu'elle "adore" la façon dont la sénatrice réussit "à faire réagir Donald Trump au quart de tour", le provoquant notamment régulièrement sur Twitter.

Mais un ticket Clinton-Warren serait le premier entièrement féminin de l'histoire des Etats-Unis. Trop révolutionnaire ?

Nos partenaires