Portugal: la droite remporte les législatives, mais perd sa majorité absolue

05/10/15 à 07:00 - Mise à jour à 07:11

Source: Afp

La coalition sortante de centre droit a remporté dimanche les élections législatives au Portugal avec 38,6% des voix contre 32,4% pour l'opposition socialiste, mais a perdu sa majorité absolue au Parlement, selon des résultats officiels quasi-complets.

Portugal: la droite remporte les législatives, mais perd sa majorité absolue

Pedro Passos Coelho © Reuters

Les quatre sièges des députés de l'étranger seront attribués le 14 octobre, mais l'alliance gouvernementale a d'ores et déjà obtenu 104 sièges sur les 226 attribués jusqu'ici, contre 85 pour le Parti socialiste.

Lors des dernières élections législatives, en 2011, le Parti social-démocrate (PSD, centre droit) et son partenaire minoritaire (CDS, conservateur), avaient obtenu 132 sièges. Le parti socialiste comptabilisait quant à lui 74 députés.

Le Bloc de gauche, formation apparentée au Syriza au pouvoir en Grèce, a réalisé dimanche le meilleur score de son histoire, obtenant 10,2% des suffrages et 19 sièges, contre 8 précédemment. Il dépasse pour la première fois le Parti communiste qui, allié aux Verts, a recueilli 8,3% des voix et 17 sièges, progressant lui aussi par rapport aux 10 élus de 2011.

L'ensemble de la gauche dispose donc de la majorité des sièges au Parlement et, si elle dépasse ses divergences, pourrait faire obstacle à la formation d'un gouvernement stable dirigé par la droite.

Le parti PAN (Personnes, animaux, nature) fait son entrée au Parlement, avec 1,4% des voix et un député.

Le taux d'abstention atteint les 43,1%, dépassant le record établi en 2011 (41,9%).

Plus de 9,6 millions d'électeurs étaient appelés dimanche à renouveler leurs 230 représentants au Parlement.

Pedro Passos Coelho se dit "prêt" à former le gouvernement

Le Premier ministre portugais sortant, Pedro Passos Coelho, s'est déclaré dimanche "prêt" à former le nouveau gouvernement. "Nous allons informer le Président de la République de notre disponibilité pour former le gouvernement", a-t-il déclaré devant ses partisans à Lisbonne.

"La nouvelle composition du Parlement demande plus d'efforts à nous tous", a reconnu M. Passos Coelho qui, après quatre ans d'austérité, a réussi l'exploit de remporter les élections, perdant toutefois la majorité absolue conquise en 2011.

L'ensemble de la gauche disposera donc d'une majorité des sièges au Parlement et, si elle dépassait ses divergences, pourrait faire obstacle à la formation d'un gouvernement stable dirigé par la droite.

"Notre tâche la plus urgente est de doter le pays d'un budget pour 2016 qui puisse garantir la maîtrise des comptes publics et la réduction de la dette", a déclaré M. Coelho.

Le Premier ministre sortant a ajouté qu'il chercherait à conclure avec le Parti socialiste "les accords indispensables à la mise en oeuvre de réformes importantes", notamment en matière de financement de la Sécurité sociale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires