Obama prêt à travailler avec les républicains

03/11/10 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

Le président américain Barack Obama s'est dit prêt mercredi à travailler avec les républicains, ajoutant comprendre le mécontentement des électeurs, au lendemain de la défaite de son camp démocrate aux législatives.

Obama prêt à travailler avec les républicains

© EPA

"J'ai dit à John Boehner (futur président de la Chambre) et à Mitch McConnell (chef de la minorité du Sénat) que j'étais prêt à travailler avec eux", a déclaré Barack Obama lors de sa première conférence de presse depuis le scrutin.

L'hôte de la Maison Blanche a poursuivi en disant comprendre "le profond mécontentement" des électeurs face au rythme de la reprise économique.

"Ils veulent que l'emploi revienne plus vite, ils veulent plus de pouvoir d'achat, et ils veulent que leurs enfants aient les mêmes possibilités que celles qu'ils ont eues", a-t-il ajouté.

M. Obama a dit assumer "la responsabilité directe" de la lenteur de la reprise économique.

"Nous avons stabilisé l'économie. Nous avons des créations d'emploi dans le secteur privé. Mais les Américains ne ressentent pas les effets de ces progrès", a reconnu le président, alors que le taux de chômage reste élevé dans le pays, à 9,6pc.

Selon un sondage, 62pc des électeurs américains ont affirmé que la situation économique était en tête de leurs préoccupations lors du scrutin.

Interrogé sur les réductions budgétaires réclamées par la nouvelle majorité de droite, le président Obama a refusé par avance de "tailler dans les investissements essentiels qui vont nous assurer une économie compétitive et en croissance dans les années à venir".

M. Obama a ainsi cité l'éducation, la recherche sur l'automobile propre et les grandes infrastructures de transports, telles que des chemins de fer ou des aéroports.

Il a invité les républicains à définir avec lui des priorités communes, avertissant qu'il y aurait "des choix difficiles".

"Dans ces discussions budgétaires", a-t-il résumé, "la clé sera de savoir distinguer entre ce qui n'amène pas de croissance, ce qui n'est pas un investissement pour l'avenir et les choses qui sont indispensables pour garantir la croissance future du nombre d'emplois".

Les démocrates ont pris une "raclée"

Le président des Etats-Unis Barack Obama a reconnu mercredi que ses alliés démocrates et lui-même avaient pris une "raclée" aux élections de la veille, en concluant une conférence de presse à la Maison Blanche.

Barack Obama a aussi remarqué que rester en contact avec les Américains et leurs préoccupations constituait un défi pour lui, au moment où il doit assumer la responsabilité de diriger le pays.

"Je ne recommande pas aux prochains présidents de prendre une raclée comme celle que j'ai subie hier soir", a expliqué le président. "Je suis certain qu'il y a des façons plus faciles d'apprendre sa leçon".

La conférence de presse de M. Obama était organisée quelques heures après que les républicains ont conquis la Chambre des représentants et grignoté la majorité des démocrates au Sénat, restreignant considérablement la marge de manoeuvre de l'administration pendant la seconde moitié du mandat présidentiel.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires