Obama : " l'Amérique ne payera pas pour la prospérité mondiale "

28/06/10 à 15:48 - Mise à jour à 15:48

Source: Le Vif

Alors que les membres du G20 se sont mis d'accord pour favoriser la reprise économique mondiale, Barack Obama invite la Chine à tenir ses promesses de revalorisation de sa monnaie et prévient que l'Amérique ne payera pas pour la prospérité mondiale.

Obama : " l'Amérique ne payera pas pour la prospérité mondiale "

© EPA

"Après des années d'endettement trop élevé, les Américains ne peuvent pas et ne paieront pas pour assurer la prospérité du monde", a déclaré le président américain Barack Obama, lors d'une conférence de presse à l'issue du G20, invitant la Chine à tenir ses promesses de revalorisation de sa monnaie.

Interrogé sur l'engagement de Pékin à laisser flotter sa monnaie afin de permettre sa réévaluation, M. Obama a invité les autorités chinoises à "prendre au sérieux" leurs promesses. "Aucune nation ne peut considérer que son chemin vers la prospérité est pavé d'exportations vers l'Amérique", a-t-il ajouté, dans une allusion claire à la Chine.

Il est également indispensable que personne ne bénéficie d'un "avantage indu" en matière économique ou commerciale pour assurer une croissance durable dans le monde, a encore dit M. Obama, dans une autre allusion à la Chine.

Washington accuse Pékin de maintenir artificiellement bas le niveau de sa monnaie, le yuan, pour favoriser ses exportations, au détriment des industries américaines.

M. Obama a rappelé qu'il s'était engagé à doubler les exportations américaines au cours des cinq prochaines années et qu'il était prêt à se battre pour assurer les emplois, l'industrie et les marchés américains.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires