Merkel donnée gagnante du débat face à Martin Schulz pour les législatives

04/09/17 à 07:18 - Mise à jour à 07:18

Source: Afp

La chancelière allemande Angela Merkel, du parti de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), semble avoir davantage convaincu les téléspectateurs dimanche lors du duel télévisé qui l'opposait à son rival social-démocrate Martin Schulz.

Merkel donnée gagnante du débat face à Martin Schulz pour les législatives

Angela Merkel semble avoir davantage convaincu les téléspectateurs lors du duel télévisé qui l'opposait à Martin Schulz. © AFP

Angela Merkel, qui vise un 4e mandat à la chancellerie, a été désignée "gagnante" du débat par 32% des 1.000 votants d'un sondage de la chaîne publique ZDF, pour 29% à Martin Schulz et 39% d'indécis.

Une enquête du groupe public ARD donne un avantage encore plus marqué pour Merkel: 55% contre 35% ayant jugé Schulz meilleur dans l'exercice.

De manière générale, l'ancien président du Parlement européen de 62 ans avait impérativement besoin de bousculer Angela Merkel et de la surpasser lors du débat télévisé, pour espérer pouvoir combler son retard important dans les sondages. Eloquent et spontané, Martin Schulz était a priori le mieux armé pour l'emporter devant les caméras de télévision, face à l'hyper-cérébrale Angela Merkel, qui ne goûte guère l'exercice.

Les sondages semblent cependant montrer que la chancelière s'est bien débrouillée, notamment en faisant preuve, dans ses paroles, de fermeté à l'égard d'Ankara. Mme Merkel a ainsi coupé l'herbe sous le pied de son rival social-démocrate en vue des élections, qui pensait pouvoir se démarquer de la chancelière lors du débat en critiquant durement la Turquie. Martin Schulz a promis lui qu'il mettrait fin aux négociations d'adhésion à l'UE s'il était élu chancelier.

Le débat est du reste demeuré très policé le plus souvent, alors que les médias s'attendaient à ce que Martin Schulz attaque frontalement la chancelière, passée maître dans l'art de l'esquive et qui s'appuie sur son bon bilan économique. Martin Schulz a tenté de mettre la chancelière en difficulté sur sa décision controversée il y a tout juste deux ans d'ouvrir les portes du pays à des centaines de milliers de migrants. Mais le SPD gouverne depuis quatre ans avec Mme Merkel, a fortiori lorsque la décision a été prise.

Angela Merkel a de son côté une nouvelle fois défendu l'ouverture des frontières par la situation humanitaire critique. Une décision "justifiée", a-t-elle dit.

A seulement trois semaines du scrutin, le SPD affiche un retard d'une quinzaine de points sur les conservateurs.

Nos partenaires