Mali: l'engagement militaire belge approuvé par la Commission de la Chambre

16/01/13 à 18:05 - Mise à jour à 18:05

Source: Le Vif

Les Commissions réunies des Affaires étrangères et de la Défense de la Chambre ont adopté mercredi à l'unanimité, les Verts et le VB s'abstenant, une proposition de résolution par laquelle les députés expriment leur "soutien" à la décision du Comité ministériel restreint de mettre des moyens logistiques à disposition de la France, engagée dans l'opération "Serval" visant à repousser l'avancée de groupes islamistes armés au Mali. Cette résolution sera soumise jeudi au vote de la séance plénière.

Mali: l'engagement militaire belge approuvé par la Commission de la Chambre

© Reuters

Constatant l'adoption de résolutions par le Conseil de sécurité de l'ONU, les parlementaires sont d'avis que "les conditions pour une action militaire contre les terroristes et leurs exactions au Mali sont rencontrées". Ils demandent que le gouvernement fédéral collabore activement à la mise en oeuvre de ces résolutions.

Les députés demandent également que le gouvernement puisse "garantir l'information du Parlement" et l'associer sans délai "si de nouvelles circonstances venaient à modifier la nature et la durée de l'engagement de la Belgique".

La résolution évoque par ailleurs la nécessité d'envisager un "volet humanitaire" et d'accorder toute l'attention au "processus politique" mené par l'ONU au Mali. La décision prise mardi en Comité restreint sera confirmée vendredi en Conseil des ministres.

La Défense belge met à disposition de la France deux avions de transport C-130 "Hercules" et deux hélicoptères médicaux Agusta A109.

Le Premier ministre Elio Di Rupo a promis mardi que le gouvernement se livrerait à une évaluation de cette mission "avant échéance", le 1er mars. Les écologistes ont tenté en vain d'obtenir que la Chambre doive approuver une éventuelle prolongation.

Un des deux C-130 mis à disposition par la Belgique a fait escale en Corse où il a pris en charge une cargaison française. Il est attendu à Abidjan, en Côte d'Ivoire, mercredi soir à 22h10, heure de Bruxelles, a indiqué le ministre de la Défense, Pieter De Crem. L'autre C-130, qui se trouvait au Tchad, est déjà arrivé à Abidjan. Un Airbus A330 qui a quitté la Belgique mercredi matin avec du matériel et des hommes pour rendre les C-130 opérationnels est également

attendu à 22h10 à Abidjan. "Tout sera sur place en moins de 24 heures, en attendant l'arrivée des hélicoptères", a précisé le ministre.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires