Les droits de l'Homme traversent une crise "sans précédent" en Europe

16/04/14 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

Source: Le Vif

Les droits de l'homme, la démocratie et l'état de droit en Europe sont "aujourd'hui confrontés à une crise sans précédent depuis la fin de la guerre froide", selon un rapport rendu public mercredi par le Conseil de l'Europe.

Les droits de l'Homme traversent une crise "sans précédent" en Europe

© Image Globe

Dans ce rapport, le secrétaire général de l'organisation paneuropéenne de défense des droits de l'homme, Thorbjorn Jagland, s'alarme d'une "montée des cas graves de violations des droits de l'homme (corruption, immunité contre les poursuites, impunité, traite des êtres humains, racisme, discours de haine et discrimination) dans l'ensemble du continent".

"Les droits de la personne humaine sont également menacés par les répercussions de la crise économique et par les inégalités grandissantes", s'inquiète M. Jagland. Et d'appeler les 47 Etats membres du Conseil de l'Europe à "agir au plus vite pour juguler cette érosion des droits fondamentaux".

M. Jagland cite notamment la situation en Ukraine où l'absence d'un pouvoir judiciaire indépendant ces dernières années a créé "un terrain propice à la corruption et aux abus de pouvoir", qui a finalement conduit à une révolution.

Parmi les problèmes identifiés les plus récurrents, le rapport cite les discrimination envers les minorités ethniques ou nationales dans 39 des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe. Ou encore les conditions de détention, y compris la surpopulation carcérale, dans 30 Etats, et la corruption dans 26 Etats.

Une vingtaine d'Etats souffrent encore de lacunes dans les droits reconnus aux demandeurs d'asile et aux migrants, tandis que huit ne respectent pas la liberté d'expression et des médias, selon le même rapport.

La liste des Etats concernés n'est pas rendue publique. Elle fait l'objet d'une transmission confidentielle à chaque Etat concerné afin d'améliorer la situation de manière constructive, a précisé à l'AFP le porte-parole de M. Jagland, Daniel Höltgen.

Nos partenaires