Les autoroutes allemandes bientôt payantes ?

04/11/16 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Afp

La Commission européenne est proche d'un accord avec l'Allemagne sur son projet de péage automobile, jugé discriminatoire par Bruxelles car il pénaliserait les automobilistes étrangers, ont indiqué vendredi les autorités européenne et allemande.

Les autoroutes allemandes bientôt payantes ?

© Reuters

"Nous avons fait de bons progrès dans nos discussions au cours des semaines passées", a confié une porte-parole de l'exécutif européen, Mina Andreeva, lors d'un point presse.

"Nous ne doutons pas que les problèmes restants pourront maintenant être résolus dans les semaines à venir, à la satisfaction de la Commission et du gouvernement allemand, et nous espérons que les amendements nécessaires à la législation allemande pourront être adoptés en temps voulu", a-t-elle ajouté, sans rentrer dans les détails.

Le sujet fait l'objet de dissonances entre Bruxelles et Berlin depuis l'été 2015, quelques semaines après l'adoption par le Parlement allemand d'un projet de péage automobile jugé "discriminatoire" par la Commission.

Fin septembre, la Commission avait renvoyé l'Allemagne devant la justice européenne sur ce dossier.

Le projet prévoit l'instauration d'une vignette annuelle pour les routes et autoroutes nationales pour les voitures particulières.

Mais les usagers résidant en Allemagne en seraient de facto exempts puisqu'ils verraient la "taxe auto" dont ils s'acquittent réduite du même montant, estime la Commission.

Second grief émis par Bruxelles, les prix des vignettes de courte durée (pour une période de moins d'un an), destinées uniquement aux véhicules immatriculés à l'étranger, seraient trop élevés dans certain cas.

Le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, s'est dit vendredi "confiant" sur le fait qu'un accord avec la Commission européenne puisse être atteint "dans le courant du mois", selon des déclarations faites à la presse à Munich avant le congrès du parti conservateur CSU.

Le ministre a évoqué des "modifications pour les vignettes de courte durée" et un renforcement des "composantes écologiques" dans le projet de péage, sans donner de précisions.

La mise en place du péage automobile aura lieu "au cours de la nouvelle législature", a-t-il indiqué, donc après les élections législatives qui se tiendront en Allemagne à l'automne 2017.

Selon son porte-parole, interrogé vendredi lors d'une conférence de presse régulière du gouvernement, la chancelière allemande Angela Merkel a salué une "solution extrajudiciaire", tout en soulignant que ce projet devait rester indolore pour les propriétaires de voitures résidant en Allemagne, une clause inscrite dans le contrat de coalition du gouvernement.

Nos partenaires