Le Portugal abasourdi, les pompiers toujours à pied d'oeuvre

19/06/17 à 02:02 - Mise à jour à 07:12

Source: Belga

L'incendie de forêt qui ravage depuis samedi après-midi une région du centre du Portugal se poursuivait dans la soirée de dimanche sur quatre fronts, dont un d'une grande violence, selon les autorités. Le village d'Alvaiazere, à une dizaine de km au sud-ouest de Pedrogao Grande, semblait d'ailleurs à son tour menacé par les flammes.

Le Portugal abasourdi, les pompiers toujours à pied d'oeuvre

. © BELGA

Plus de 900 pompiers et 280 véhicules sont toujours à pied d'?uvre, alors que le dernier bilan fait état d'au moins 62 morts et autant de blessés, dont cinq, quatre pompiers et un enfant, dans un état grave. Ce bilan pourrait encore grimper.

La police judiciaire a "réussi à déterminer qu'un orage sec est à l'origine de l'incendie", écartant la piste criminelle après avoir trouvé l'arbre qui a été frappé par la foudre. La canicule qui frappe le pays, et les vents, ont fait le reste.

De nombreuses victimes ont péri dans leurs voitures, piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la nationale 236 reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. Mais la majorité des victimes déjà identifiées "sont mortes dans leur maison, qu'elles n'avaient pas abandonnée à temps", dans des zones isolées encerclées par les flammes, a souligné le Premier ministre Antonio Costa.

"Nous ressentons un sentiment d'injustice, car la tragédie a touché ces Portugais dont on parle peu, d'une zone rurale isolée", a déclaré le président Marcelo Rebelo de Sousa, en référence au lieu du drame, Pedrogao Grande, dans la région de Leiria.

Des avions espagnols et français sont arrivés en renfort des pompiers portugais dimanche, et d'autres, espagnols et italiens, devraient suivre le lendemain.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos