Le pape dénonce la spéculation qui "conditionne" les prix alimentaires

20/06/13 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Le Vif

Le pape François a dénoncé jeudi devant une délégation de l'Assemblée de la FAO la "corruption" au profit d'une minorité et "la spéculation financière qui conditionne le prix des aliments, oubliant leur destination première".

Le pape dénonce la spéculation qui "conditionne" les prix alimentaires

© Reuters

Dans un discours très critique sur le système économique international, François a dénoncé "le véritable scandale de la faim".

Il ne suffit pas, a-t-il dit devant quelque 400 représentants de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et des pays qui la composent, que l'action internationale soit "animée de bonne volonté, ou, ce qui est pire, de promesses qui souvent n'ont pas été tenues".

"L'actuelle crise globale est un alibi", a-t-il tancé.

"Personne et dignité humaine risquent de devenir une abstraction face à des questions comme la guerre, la malnutrition, la marginalisation, les violations des libertés fondamentales ou la spéculation financière", a dit le pape qui s'exprimait dans la salle Clémentine au Vatican.

"Cette spéculation conditionne en ce moment le prix des aliments, en les traitant comme n'importe quelle marchandise, et en oubliant leur destination première", a-t-il ajouté.

"Il est nécessaire de combattre cette corruption qui produit des privilèges pour quelques uns et des injustices pour beaucoup", a poursuivi François, évoquant "les intérêts économiques myopes et les logiques d'exclusion de la majorité de la population mondiale".

Le pape a salué la volonté de la FAO de dédier l'année prochaine à la "famille rurale". Dans la famille, a-t-il expliqué, "se trouvent les éléments capables de rendre moins pénibles même les situations les plus négatives", permettant notamment des "attentions majeures pour les plus faibles".

Chaque année, les participants à la session annuelle de la FAO sont reçus par le pape.

Nos partenaires