Le pape a canonisé sept personnes

16/10/16 à 12:46 - Mise à jour à 12:46

Source: Belga

Le pape François a canonisé dimanche sept personnes dont la Française Elisabeth de la Trinité, qui doit sa béatification au miracle touchant une enseignante de religion belge. Elle rejoindra, à l'instar des six autres personnes canonisées ce dimanche, la liste des milliers de saints reconnus au fil des siècles.

Le pape a canonisé sept personnes

© Belga

Seule femme canonisée, la Française Elisabeth de la Trinité est une jeune carmélite contemplative née en 1880 et décédée à 26 ans d'une maladie. Elle entre au carmel à Dijon (centre-est de la France) à l'âge de 21 ans. Elle doit sa béatification, des oeuvres du pape Jean Paul II en 1984, au miracle dont a bénéficié une enseignante de religion belge qui a affirmé avoir été subitement guérie d'une maladie orpheline à son arrivée au carmel de Dijon.

Le Français Salomon Leclercq (1745-1792) a également été canonisé dimanche. Celui-ci devient professeur à 23 ans et prononce ses voeux à 27 ans. Il devient alors Frère Salomon. Lorsque la Révolution, anticléricale, éclate, il refuse de prêter serment en faveur de la Constitution civile du clergé. Il sera arrêté en août 1792 avec 166 prêtres et religieux "réfractaires" et enfermé dans le couvent des Carmes de Paris. Le 2 septembre, avec 188 autres ecclésiastiques prisonniers, il est massacré à l'épée. Tous ces martyrs ont été béatifiés en 1926 par le pape Pie XI.

Deux religieux italiens - Lodovico Pavoni (1784-1849) et Alfonso Maria Fusco (1839-1910) - ayant consacré leurs vies à l'éducation des jeunes indigents ou enfants abandonnés ont également été canonisés dimanche.

Très populaire dans son pays, le curé José Gabriel Brochero (1840-1914) est devenu le premier saint né et mort en Argentine. Aveugle, mort de la lèpre, "ce pasteur à l'odeur de brebis s'est fait pauvre parmi les pauvres", estime le pape argentin.

Seul laïc canonisé, le Mexicain Jose Luis Sanchez del Rio(1913-1928), martyr de la persécution anticatholique a été tué cruellement à l'âge de 14 ans, dans la guerre sanglante des "Christeros" (soulèvement de paysans catholiques contre un nouveau gouvernement anti-clérical à la fin des années 20).

Enfin, un évêque espagnol originaire de Séville devenu saint dimanche, Manuel Gonzales Garcia (1877-1940), a notamment créé la Congrégation des Missionnaires eucharistiques de Nazareth.

La "Congrégation pour la cause des saints", chargée au Vatican d'enquêter sur les futurs saints, a annoncé fin septembre un resserrement des règles de sa commission médicale, établies il y a 40 ans. Seuls trois groupes différents d'experts pourront se prononcer sur une guérison miraculeuse, alors que ce nombre était auparavant illimité. A l'avenir, les honoraires des experts-médecins seront aussi clairement chiffrés dans un souci de transparence.

Nos partenaires