L'ONU appelle à généraliser les plans canicule

01/07/15 à 13:30 - Mise à jour à 13:29

Source: Belga

L'ONU a appelé mercredi à généraliser les plans canicule à l'instar de ce qui a été fait en France depuis 2004, avertissant que la fréquence de ces vagues de chaleur, comme celle qui sévit actuellement en Europe et en Asie, va s'accroître en raison du changement climatique.

L'ONU appelle à généraliser les plans canicule

© Reuters

Pour la première fois, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) ont uni leurs efforts pour développer un manuel à l'usage des experts et autorités exposant les conséquences sur la santé des vagues de chaleur et expliquant la nécessité de développer des plans canicule incluant des systèmes dit "d'alerte canicule et santé".

"Bien que ces systèmes existent en France, en Allemagne et dans d'autres pays développés, ils sont en fait assez nouveaux et ne sont pas répandus dans le reste du monde", a expliqué à l'AFP le Dr Diarmid Campbell-Lendrum de l'OMS.

"La France a un bon système" depuis qu'elle a souffert en 2003 d'une terrible canicule qui avait provoqué 15.000 morts, mais ce n'est pas le cas partout ailleurs, a-t-il ajouté, s'inquiétant de la situation en Chine, en Inde et au Pakistan. Ces plans canicule et systèmes d'alerte doivent permettre aux pays d'être prêts en cas de vague de chaleur, d'envoyer les messages préventifs à la population ou encore notamment de placer les hôpitaux en alerte face à un éventuel afflux de patients.

Au Pakistan, la canicule qui frappe le sud du pays ces derniers jours à fait plus de 1.200 morts. Cette canicule mortelle intervient un mois après celle qui a fait près de 2.000 morts dans l'Inde voisine, la seconde canicule la plus importante de l'histoire de ce pays. L

'Europe de l'Ouest est aussi frappée par une canicule précoce, la première de l'été, qui devrait durer plusieurs jours avec des risques pour la santé des personnes les plus fragiles et des épisodes de pollution atmosphérique.

Du Portugal au Royaume Uni en passant l'Espagne, la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse ainsi que le nord de l'Italie, le thermomètre ne devrait pas descendre sous les 30°C, avec souvent des pics autour de 40°C.

D'après l'ONU, le changement climatique va augmenter la fréquence et la durée de ces vagues de chaleur. En outre, l'urbanisation et le vieillissement de la population tendent à accroître le nombre de personnes à risque, selon l'OMS.

Ozone: risque élevé de dépassement du seuil européen

En raison des températures tropicales, les concentrations maximales horaires prévues mercredi sont comprises entre 160 et 200 µg/m³. Il existe donc un risque de dépassement élevé sur l'ensemble du pays, principalement au nord du pays. Localement, le seuil européen d'alerte (240 µg/m³) pourrait être faiblement dépassé.

Jeudi, les concentrations d'ozone resteront encore importantes (entre 120 et 220 µg/m³), avec un risque également élevé de dépassement du seuil d'information dans les endroits restant ensoleillés pendant l'après-midi.

Vendredi, le temps restera chaud et le risque d'orages augmentera au cours de la journée. La probabilité de dépassement restera élevée.

Lorsque le seuil européen d'information est dépassé, il est conseillé aux personnes sensibles de ne pas faire d'efforts violents et de rester à l'intérieur entre midi et 22 heures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires