L'explosion à New York est "sans lien avec le terrorisme international"

18/09/16 à 17:04 - Mise à jour à 18:59

Source: Afp

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a décrit dimanche l'explosion de la veille à Manhattan comme résultant d'une "bombe" mais n'ayant "pas de lien avec le terrorisme international".

L'explosion à New York est "sans lien avec le terrorisme international"

© Reuters

A lire aussi: New York: "J'ai senti une explosion, comme si un éclair s'était abattu" (vidéo)

"Qui que ce soit qui ait placé ces bombes, on les trouvera et ils seront menés devant la justice", a déclaré le gouverneur venu inspecter le site de l'explosion dans le quartier animé de Chelsea, au coeur de Manhattan.

L'explosion, survenue sur la 23e rue entre les 6e et 7e Avenues, a fait 29 blessés dont un grave et de nombreux dégâts. Le gouverneur a aussi semblé confirmer qu'un autre engin explosif - une cocotte minute à laquelle avaient été attachés des fils électriques et un téléphone portable - avait bien été retrouvé quelques pâtés de maison plus loin, sur la 27e rue même si celui là n'a pas explosé.

Le dispositif de sécurité dans la mégalopole américaine, déjà renforcé à l'approche de l'ouverture lundi de l'Assemblée générale de l'ONU, a encore été augmenté, avec le déploiement de quelque 1.000 policiers et agents supplémentaires, a indiqué M. Cuomo.

"Nous n'avons aucune raison de penser qu'il y a d'autres menaces immédiates", a-t-il toutefois précisé. M. Cuomo a par ailleurs indiqué que ses services collaboraient avec ceux de l'Etat voisin du New Jersey, où un autre engin explosif a explosé samedi, sans faire de victime, tout en confirmant qu'il n'y avait à ce stade pas de lien entre les deux incidents.

Quelle motivation ?

La motivation du poseur de la bombe reste inconnue à ce stade, a déclaré dimanche le maire de New York, Bill de Blasio.

"On sait qu'il y a eu une bombe, ça, c'est clair. Mais il va falloir travailler encore beaucoup pour savoir quelle motivation était derrière: s'agissait-il d'une motivation personnelle, d'une motivation politique, on ne sait pas encore", a-t-il déclaré à la presse.

Le chef de la police, James O'Neill, a souligné de son côté qu'"aucun individu ni groupe n'avait revendiqué" l'attentat pour l'instant.

L'explosion, survenue à 20H30 locales (00H30 GMT) samedi sur la 23e rue, entre les 6e et 7e Avenues, dans le quartier huppé et très animé de Chelsea, a fait 29 blessés. L'un d'entre eux avait été identifié samedi soir comme étant dans un état grave, mais tous avaient en fait quitté l'hôpital dimanche à la mi-journée, a indiqué le maire.

Ces évènements, ajoutés à une bombe artisanale qui a explosé sans faire de victimes samedi dans le New Jersey voisin, ont relevé le niveau d'alerte à Manhattan, où s'ouvre lundi l'Assemblée générale de l'ONU.

Nos partenaires