L'eau de Tokyo impropre à la consommation, plusieurs aliments interdits

23/03/11 à 08:12 - Mise à jour à 08:12

Source: Le Vif

Les autorités de la ville de Tokyo ont fortement déconseillé aux habitants de la capitale d'utiliser l'eau du robinet pour nourrir les bébés ou préparer leurs biberons. Ailleurs, le lait et des légumes verts ont été déclarés impropres à la consommation à cause de teneur en radiocativité trop élevées.

L'eau de Tokyo impropre à la consommation, plusieurs aliments interdits

© EPA/ASAHI SHIMBUN

Deux fortes répliques sismiques ont ébranlé mercredi le nord-est du Japon, a annoncé l'agence niponne de météorologie. Les deux répliques, qui ont touché la région de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, où les techniciens tentent de remettre en route les circuits de refroidissement afin d'éviter une catastrophe nucléaire, ont atteint une magnitude de 6 et de 5,8. L'agence de météorologie a précisé qu'il n'y avait pas de risque de tsunami après ces deux nouvelles secousses.

La centrale de Fukushima n'a quant à elle pas subi de nouveau dommage, selon la télévision publique NHK.

Un taux d'iode radioactif dépassant la limite légale admise pour les bébés a été mesuré dans l'eau du robinet de Tokyo, ont annoncé mercredi les autorités de la capitale, située à 250 km au sud-ouest de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. Une concentration d'iode de 210 becquerels par kilogramme a été relevée sur des échantillons de l'eau courante, alors que la limite fixée par les autorités nippones est de 100 becquerels pour les bébés, a expliqué un responsable du gouvernement métropolitain de Tokyo. Les autorités locales ont déconseillé de donner de l'eau du robinet aux bébés ou de l'utiliser pour préparer leurs biberons dans l'immédiat.

Parallèlement, le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a ordonné mercredi l'interdiction du lait et de légumes à feuilles vertes provenant des préfectures de Fukushima et d'Ibaraki (nord-est de Tokyo), en raison de taux élevés de radioactivité liés à l'accident nucléaire de Fukushima. M. Kan a demandé à la population de ne pas manger les légumes dans lesquels une radioactivité anormale a été détectée, notamment les épinards, les brocolis, les choux et les choux-fleurs. Il a en outre ordonné que les légumes à feuilles vertes de Fukushima et le lait cru et le persil d'Ibaraki ne soient plus vendus pour l'instant.

Des substances radioactives en quantités supérieures aux normes légales ont été détectées dans onze légumes dans des zones proches de la centrale nucléaire japonaise accidentée de Fukushima, a indiqué le ministère de la Santé. Du lait cru contaminé a également été trouvé dans la préfecture d'Ibaraki, a ajouté le ministère.

Les Etats-Unis ont de leur côté annoncé mardi qu'ils interdisaient l'importation de certains produits alimentaires provenant du Japon en raison de craintes liées à une contamination radioactive. L'agence américaine de l'alimentation et des médicaments (FDA), qui régit les importations en matière alimentaire, a indiqué avoir émis une alerte concernant le lait, les produits laitiers, les légumes frais et les fruits provenant de certaines régions du Japon. Cela signifie qu'aucune denrée de ce type venant des préfectures de Fukushima, Ibaraki, Tochigi et Gunma ne peut entrer aux Etats-Unis avant d'avoir été déclarée saine. "De plus, la FDA continuera à surveiller toutes les importations du Japon afin de déterminer si elles viennent de la zone touchée" par l'accident nucléaire, indique-t-elle dans un communiqué.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires