Japon: un typhon fait 13 morts et met Fukushima en alerte

16/10/13 à 06:37 - Mise à jour à 06:37

Source: Le Vif

Au moins 13 personnes sont mortes mercredi sur une petite île japonaise où les autorités restaient sans nouvelle d'une cinquantaine d'autres habitants, après le passage de Wipha, un puissant typhon qui a frôlé Tokyo.

Japon: un typhon fait 13 morts et met Fukushima en alerte

© REUTERS

Wipha a provoqué de très fortes pluies et des vents violents sur la côte Pacifique de la grande île de Honshu, notamment dans la région de la mégapole tokyoïte.

Cinq maisons ont été emportées dans des glissements de terrain sur l'île d'Oshima, à 120 km au sud de la capitale, a rapporté la télévision publique NHK.

"Nous avons confirmé la mort de 13 personnes et ce nombre pourrait augmenter", a expliqué un responsable de la police locale à l'AFP.

D'après la NHK, la majorité des corps ont été retrouvés parmi les restes de maisons en bois pulvérisées par le typhon, et deux autres dans une rivière rendue furieuse par les précipitations.

Les autorités tentaient de joindre une cinquantaine d'habitants dont elles étaient sans nouvelles, a ajouté la chaîne.

Des images de la NHK ont montré des scènes de désolation sur cet îlot touristique de 8.300 habitants, où des quantités de boue, d'arbres arrachés et de divers détritus se sont amoncelées près des habitations dont les résidents prenaient le chemin des centres d'hébergement.

En dehors de cette île, trois autres personnes étaient portées disparues dans la région de Tokyo: deux jeunes garçons sur une plage et un quinquagénaire dont la maison était dans une zone où s'est produit un glissement de terrain, ont précisé les autorités locales.

Le plus violent en dix ans, Fukushima en alerte

Ce 26e typhon de la saison en Asie, qui se trouvait mardi soir au sud de l'archipel, est un gros calibre qui se déplace à la vitesse de 30 kilomètres/heure. Il promène avec lui des vents atteignant des pointes de 180 km/h.

La pluie, qui avait commencé à tomber mardi après-midi à Tokyo, redoublait déjà en début de nuit. "C'est le plus violent typhon en dix ans à toucher la région du Kanto (où se trouve la capitale Tokyo)", a déclaré un responsable de l'Agence de météo.

Les compagnies aériennes japonaises ont déjà annoncé l'annulation de près de 500 vols mercredi, un nombre qui risque encore d'augmenter au fil des heures. Une trentaine de trains à grande vitesse Shinkansen seront aussi supprimés, de même que des dizaines d'autres rames diverses, ont annoncé les compagnies ferroviaires.

Les météorologues ont prévenu que Wipha allait déverser de très importantes quantités d'eau sur une très vaste région, avec des risques d'inondations dans plusieurs arrondissements de la capitale. Ils appellent les citoyens à éviter autant que possible de se trouver à l'extérieur aux pires moments. Les télévisions ont commencé de diffuser des sessions spéciales d'information.

Un travailleur de la centrale accidentée de Fukushima a fait part sur internet d'inquiétudes sur l'insuffisance de préparation sur le site, après un week-end prolongé où les ouvriers y étaient, selon lui, peu nombreux. Lors du passage de précédents typhons et après de fortes précipitations, la compagnie gérante, Tokyo Electric Power (Tepco), a dû faire face à des débordements de pluie, le complexe atomique regorgeant déjà d'eau radioactive.

En savoir plus sur:

Nos partenaires