Israël: unis pour célébrer la mémoire de Peres

14/09/17 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Afp

Des rivaux politiques de l'ancien Premier ministre israélien Shimon Peres se sont joints jeudi à ses amis pour saluer la mémoire du Prix Nobel de la paix lors des cérémonies marquant le premier anniversaire de sa mort.

Israël: unis pour célébrer la mémoire de Peres

Le président israëlien Reuven Rivlin lors de la cérémonie d'hommage à Shimon Peres. © AFP

Au cours d'une cérémonie au cimetière national du Mont Herzl, à Jérusalem, le président Reuven Rivlin lui a rendu un vibrant hommage, de même que l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair.

"C'est triste sans toi, même pour ceux qui n'étaient pas toujours d'accord avec toi", a déclaré Reuven Rivlin, un ancien député membre du Likoud, le parti de droite au pouvoir.

Reuven Rivlin a été élu président d'Israël en 2014, après avoir échoué face à Shimon Peres en 2007.

Shimon Peres, un des piliers du parti travailliste, a servi à deux reprises en tant que Premier ministre et occupé plusieurs postes ministériels lors de sa longue carrière politique qui avait débuté avant la création d'Israël en 1948.

Il a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1994, conjointement avec l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le dirigeant palestinien Yasser Arafat, pour son rôle dans la négociation des accords de paix d'Oslo qui visaient à la création d'un Etat palestinien.

Le processus de paix lancé à Oslo est aujourd'hui au point mort, depuis l'échec des négociations sous l'égide des Etats-Unis en 2014.

"Le rêve de paix que tu as nourri est toujours très, très lointain", a déclaré Reuven Rivlin.

"Tu nous as appris que le monde, y compris dans notre voisinage, peut être un ami, et pas seulement un prédateur (...) Que la paix et la sécurité sont les deux côtés de la même pièce", a-t-il ajouté.

De nombreux dirigeants mondiaux, dont le président américain Barack Obama, avaient assisté aux funérailles de Shimon Peres, décédé le 28 septembre 2016.

Tony Blair, qui a occupé la fonction d'envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient après avoir quitté Downing Street en 2007, a affirmé que Shimon Peres était toujours resté fidèle à sa vision.

"Il n'a jamais renoncé à la paix avec les Palestiniens ou à sa conviction que la paix était mieux assurée par un État indépendant palestinien aux côtés d'un Etat reconnu d'Israël", a-t-il déclaré.

Chemi Peres, l'un des enfants de l'ancien président, a lu des passages de la biographie de son père.

"Je ne regrette aucun de mes rêves", a écrit Shimon Peres. "Mon seul regret est de ne pas avoir rêvé davantage".

Nos partenaires