Israël-Gaza: 11 Palestiniens tués vendredi, 29 depuis mercredi

16/11/12 à 16:44 - Mise à jour à 16:44

Source: Le Vif

Onze Palestiniens ont été tués vendredi dans de nouveaux raids israéliens sur la bande de Gaza, ce qui porte à 29 le nombre de Palestiniens morts depuis le début de l'offensive militaire d'Israël mercredi, selon les services de santé du Hamas.

Israël-Gaza: 11 Palestiniens tués vendredi, 29 depuis mercredi

© Reuters

En milieu de soirée, un Palestinien a été tué et deux autres ont été grièvement blessés lors d'une frappe sur une voiture à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, a indiqué Achraf al-Qoudra, un porte-parole des services de santé à Gaza. Un peu plus tôt, quatre Palestiniens, dont Ahmad Abou Jalal, un commandant local des Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, ont été tués dans le camp de réfugiés de Maghazi, également dans le centre de l'enclave palestinienne, selon la même source.

Dans la matinée, quatre Palestiniens ont été tués dans le nord de la bande de Gaza, dont un homme, Mohammad Salmane, une femme, Tahrir Salmane et un enfant, Mohammad Yasser.

Lors d'une visite à l'hôpital Al-Chifa de Gaza en compagnie du chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, le Premier ministre égyptien Hicham Qandil, qui s'est rendu quelques heures à Gaza dans la matinée, avait embrassé le front de cette jeune victime. Le comité des urgences du ministère de la Santé du gouvernement du Hamas a par ailleurs annoncé dans un communiqué qu'un Palestinien avait été tué lors d'un raid sur Khan Younès (sud). Un autre Palestinien touché dans un raid a succombé à ses blessures.

Ces derniers morts portent le bilan des hostilités entre Israël et les groupes armés de Gaza à 29 morts Palestiniens et trois morts Israéliens depuis le lancement mercredi de l'offensive israélienne "Pilier de défense", avec l'assassinat d'Ahmad Jaabari, le chef des opérations militaires du Hamas. Les trois Israéliens ont péri jeudi dans la chute d'une roquette palestinienne sur leur immeuble dans le sud d'Israël.

Au moins 270 Palestiniens ont été blessés dans l'offensive, selon les sources médicales.

Pour la première fois depuis le début mercredi de l'opération militaire israélienne contre les groupes armés à Gaza, une sirène d'alerte a été entendue par les journalistes de l'AFP, les médias faisant état de plusieurs explosions. De son côté, à Gaza, la branche armée du Hamas a revendiqué un tir sur Jérusalem. La police israélienne déclare que la roquette est tombée dans un bloc de colonies au sud-ouest de Jérusalem. Un autre projectile est tombé à 200 m du front de mer de Tel Aviv. Quelque 16.000 réservistes de l'armée israélienne sont mobilisés.

Les tirs de roquettes sur le territoire israélien ont doublé depuis mercredi, selon l'armée. Jeudi, 225 projectiles avaient visé le pays, contre plus de 600 aujourd'hui à la même heure. Les journalistes correspondants de médias internationaux témoignent tous qu'en dehors des tirs de missiles et roquettes et de leurs explosions, les villes en Israël comme dans la bande de Gaza sont silencieuses, les rues sont vides et la population se terre. A l'appel du pouvoir, des manifestations se tiennent dans plusieurs villes d'Iran, dont Téhéran, contre l'offensive israélienne contre la bande de Gaza.

LeVif.be avec L'Express et Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires