Incendies en Russie: pas de contamination nucléaire

12/08/10 à 10:59 - Mise à jour à 10:59

Source: Le Vif

Les autorités russes ont assuré jeudi que le niveau de radioactivité dans le pays ne s'était pas écarté de la norme avec les incendies, notamment dans les zones de l'ouest contaminées en 1986 par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Incendies en Russie: pas de contamination nucléaire

© Reuters

"Nous avons un maillage serré (...) et nous menons une surveillance renforcée. Nulle part en Russie n'a été enregistré de hausse du niveau de radiation liée à la propagation de résidus de combustion", a déclaré le directeur-adjoint du service fédéral de météorologie Valeri Diadioutchenko, cité par Interfax.

Mercredi, une autre agence fédérale, le service de surveillance des forêts, avait suscité l'inquiétude en révélant que 4.000 hectares de zones contaminées par des éléments radioactifs avaient brûlé depuis juillet en Russie, dont 270 hectares dans la région de Briansk (ouest), à la frontière du Bélarus et de l'Ukraine.

Cette région avait été contaminée en 1986 par la catastrophe de Tchernobyl et le ministre russe des Situations d'urgence Sergueï Choïgou avait lui même fait part de son inquiétude la semaine dernière en cas d'incendie dans cette zone. Des experts russes et occidentaux ont minimisé le risque.

L'expert Alexeï Iablokov, un ancien responsable de l'écologie au Conseil de sécurité russe, a cependant souligné jeudi que les particules radioactives pouvaient se propager sur des centaines de kilomètres. "La propagation peut se faire selon les conditions météorologiques sur des centaines de kilomètres. Si la région de Briansk brûle, les particules peuvent se retrouver dans la région de Novgorod (nord-ouest), à Moscou, voire dans certaines conditions en Europe de l'Est", a-t-il dit, cité par Interfax.

Des tourbières en feu à 60 kilomètres de Tchernobyl

Des tourbières sont en feu sur deux hectares depuis lundi à 60 kilomètres au sud de la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl (nord de l'Ukraine), mais la situation "ne présente pas de danger", a affirmé jeudi un porte-parole du ministère des Situations d'urgence.

La zone de sécurité autour de la centrale de Tchernobyl, lieu de la plus grande catastrophe nucléaire en 1986, est d'un rayon de 30 kilomètres.

L'Ukraine est touchée comme la Russie voisine par une canicule sans précédent, accompagnée de feux de forêt et de tourbière.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires