Günther Oettinger : "mes déclarations sur la Wallonie ont été mal rapportées"

03/11/16 à 13:31 - Mise à jour à 13:30

Source: Belga

Le commissaire européen à l'Economie numérique Günther Oettinger a présenté jeudi des excuses à la suite de propos dénigrants qu'il a tenus lors d'un discours à Hambourg la semaine dernière.

Günther Oettinger : "mes déclarations sur la Wallonie ont été mal rapportées"

Günther Oettinger, commissaire européen à l'économie numérique. © Reuters

Invité par la fédération de chefs d'entreprises AGA, M. Oettinger avait notamment utilisé des termes comme "les yeux bridés" ou les "escrocs" en parlant des Chinois et qualifié la Wallonie de "micro-région, gérée par des communistes, qui bloque toute l'Europe".

"J'ai eu le temps de réfléchir à mon discours, et je reconnais désormais que certains mots que j'ai utilisés ont pu provoquer du ressentiment et même blesser certaines personnes. Ce n'était pas mon intention et je souhaite présenter des excuses pour toute remarque qui n'a pas été aussi respectueuse qu'elle aurait dû l'être", indique le commissaire allemand dans un communiqué.

"J'ai été franc et ouvert, ce n'était pas un discours lu, mais 'frei von der Leber' comme on dit en allemand. Mon message devait agir comme un wake-up call pour une assistance allemande. Si les Allemands concentrent leur effort politique sur la baisse de l'âge de la retraite, l'augmentation des retraites, etc, personne ne doit s'étonner si nous perdons la bataille mondiale pour la compétitivité. Nous devons fixer les bonnes priorités. (...) Dans mon discours j'ai choisi certains exemples (et encore une fois toutes mes excuses si mes mots ont provoqué du ressentiment)", poursuit-il.

"Mes déclarations sur la Wallonie ont été mal rapportées"

"Je regrette que certaines de mes déclarations sur la Wallonie ont été mal rapportées. La Wallonie est non seulement une importante région européenne d'un point de vue historique, mais elle contribue aussi à la diversité culturelle et politique de l'Europe. Etant moi-même issu d'un Etat fédéral, je prends les régions et leurs points de vue très au sérieux", a-t-il ajouté.

Interrogé par des journalistes, un porte-parole de la Commission a précisé que le commissaire Oettinger avait fait référence dans son discours à un parti qui "s'identifie comme communiste et réalise un score important dans les sondages en Wallonie", et qu'il n'aurait donc pas déclaré que la Région était "gérée par des communistes".

M. Oettinger a également précisé dans son communiqué qu'il avait un grand respect pour le dynamisme de l'économie chinoise, ajoutant que la Chine était "un partenaire et un concurrent redoutable".

Interrogé mercredi à la sortie de la Commission, le commissaire avait estimé que tout avait été dit sur cette affaire et qu'il n'y avait pas de raison de présenter des excuses. "Il n'y a pas de scandale", avait-t-il affirmé. Le porte-parole de l'exécutif européen a précisé jeudi que le président Juncker a eu un contact mercredi avec M. Oettinger à propos de ses déclarations.

Nos partenaires