GB: démission d'une ministre après un scandale

09/04/14 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Le Vif

La ministre britannique de la Culture Maria Miller, chargée du délicat dossier de la régulation de la presse, a démissionné mercredi du gouvernement à la suite d'une polémique sur ses indemnités parlementaires, a annoncé Downing Street.

GB: démission d'une ministre après un scandale

© Reuters

Dans une lettre au Premier ministre David Cameron, la ministre conservatrice a justifié sa décision par le fait que la controverse qui dure depuis une semaine avait pour effet de "détourner l'attention du travail essentiel effectué par le gouvernement pour remettre notre pays d'aplomb". Malgré le soutien affiché par David Cameron à sa ministre, l'affaire était devenue embarrassante pour le gouvernement britannique, à moins d'un mois et demi d'élections locales et européennes.

Une enquête indépendante avait conclu en février que Maria Miller devait rembourser 45.000 livres (55.000 euros) d'indemnités perçues pour une résidence secondaire à Wimbledon, quartier du sud-ouest de Londres, dans laquelle elle hébergeait ses parents. Une commission composée majoritairement de parlementaires conservateurs avait le 3 avril ramené le remboursement à 5.800 livres (7.000 euros).

La ministre a été sévèrement critiquée pour avoir présenté des excuses jugées trop expéditives devant les députés, et quelque 180.000 Britanniques avaient signé une pétition appelant à sa démission en cas de non-remboursement des indemnités indûment perçues. Dans les années 2009-2010, une majorité de députés britanniques avaient été éclaboussés par un retentissant scandale d'abus de notes de frais.

Maria Miller, qui était chargée de mettre en place un système de régulation de la presse dans la foulée de l'affaire des écoutes téléphoniques au défunt News of the World, a souligné que cette tâche serait "toujours controversée pour la presse".

Nos partenaires