Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

07/04/16 à 13:51 - Mise à jour à 13:50

Fraude et corruption, ces cancers de la démocratie

" La percée la plus spectaculaire jamais effectuée dans le monde de la finance offshore " aura des conséquences politiques encore incalculables. Au-delà des stars du football, des personnalités du spectacle et des capitaines d'industrie, les cibles les plus remarquables des Panama Papers sont une douzaine de chefs d'Etat dont les plus " prestigieux " plastronnent au G20, cénacle censé mener le combat contre ce type d'agissements.

Le roi Salman d'Arabie saoudite, le chef de l'Etat argentin Mauricio Macri, le numéro un mexicain Enrique Pena Nieto, des proches du président russe Vladimir Poutine côtoient dans les révélations du Consortium international des journalistes d'investigation Mohammed VI du Maroc, un homme d'affaires cousin de Bachar al-Assad, le président ukrainien Petro Porochenko, des parents de l'autocrate azerbaïdjanais Ilham Aliyev ou le Premier ministre islandais démissionnaire Sigmundur David Gunnlaugsson, qui doit honnir cette soudaine notoriété. Des dirigeants de pays dictat...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires