Exploitation des immigrés: le Qatar ne commence qu'à réaliser le problème...

18/10/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

Le Qatar, pays hôte de la Coupe du monde de football en 2022, ne commence qu'à réaliser l'"énorme problème" que constitue l'exploitation des travailleurs immigrés du sud-est asiatique, affirme une ONG australienne, auteur d'un rapport mondial sur l'esclavage.

Exploitation des immigrés: le Qatar ne commence qu'à réaliser le problème...

© Reuters

"Les autorités qataries ne commencent qu'à réaliser que c'est un sujet auquel il faut s'attaquer", a souligné vendredi à l'AFP Nick Grono, patron de la Walk Free Foundation qui a publié jeudi le premier rapport mondial sur l'esclavage. Les sombres conditions des travailleurs immigrés au Qatar ont été dénoncées par plusieurs syndicats et ONG ces dernières semaines après les révélations du quotidien britannique The Guardian sur la mort de 44 ouvriers népalais sur les chantiers qataris entre début juin et début août 2013.

Une délégation de syndicalistes internationaux a demandé le 10 octobre au richissime émirat d'améliorer immédiatement les conditions des migrants employés sur ses chantiers de la Coupe du monde. Selon la Confédération internationale des syndicats (CSI-ITUC), "la frénésie de construction en vue de la Coupe du monde de football risque de coûter la vie à au moins 4.000 travailleurs immigrés au cours des sept prochaines années si des dispositions ne sont pas prises pour garantir leurs droits".

Le rapport de la Walk Free Foundation estime entre 4.000 et 4.400 le nombre de personnes réduites en esclavage moderne au Qatar, sur un total de 29,8 millions dans le monde.

Nos partenaires