Décès de "l'idole des jeunes" Johnny Hallyday

06/12/17 à 06:11 - Mise à jour à 08:39

Source: Belga

Johnny Hallyday, l'idole des jeunes éternels et incarnation du rock à la française, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l'âge de 74 ans, succombant à un cancer du poumon.

Décès de "l'idole des jeunes" Johnny Hallyday

© BELGA

Depuis plus de 50 ans, Jean-Philippe Smet, alias Johnny Hallyday, a occupé la scène médiatique française grâce à des dizaines de titres faisant partie du répertoire incontournable de la chanson populaire francophone. Il laisse derrière lui des millions de fans tant en France et en Belgique, que dans la francophonie en général.

Si le rock'n'roll est avant tout une affaire de groupes et musiciens anglo-saxons, Johnny Hallyday est sans aucun doute l'exception francophone, une histoire fabuleuse de la musique qui a perduré pendant plus de 50 ans dans le monde francophone. Le rock français ? C'est Johnny Hallyday et quelques petits groupes plus confidentiels dont la popularité ne se compte souvent qu'en quelques années.

Johnny Hallyday, dont la carrière a débuté alors qu'il n'avait que 15-16 ans, a popularisé le rock'n'roll en France à la fin des années 50, grâce à des reprises, et a su ensuite imposer son style bien particulier. Sans Johnny, la France serait encore restée figée pour quelques décennies dans le répertoire du bal musette et des chansonniers.

Jean-Philippe Smet alias Johnny Hallyday est né le 15 juin 1943 à Paris, d'un père belge nommé Léon Smet et d'une mère française, Huguette Clerc. Léon Smet, père absent, abandonna son fils et son épouse moins d'un an après la naissance de la future star. Ce père, qu'il a plusieurs fois tenté de reconquérir, finira dans la misère. A son enterrement en 1989, seul Johnny Hallyday était présent dans le cortège funèbre.

Enfant, Jean-Philippe Smet a baigné dans un univers artistique avec comme pivot central le chanteur et comédien Lee Hallyday mari d'une cousine qui incarnera pour lui le rêve américain et le poussera vers la scène.

Soutenu par ses proches, Johnny fréquente le Golf-Drouot en 1958 où il rencontrera de futures stars comme Eddy Mitchell, Jacques Dutronc ou encore Long Chris. Le jeune Johnny fait des reprises de tubes américains, mais il est soit ignoré, remercié ou sifflé. Malgré des débuts difficiles, le jeune rocker tient bon et finit par signer son premier contrat chez Vogue en 1960 avec "T'aimer follement". Malgré l'accueil plutôt glacial des radios de l'époque qui ne comprennent pas le nouveau style, le rock, proposé par le chanteur, la carrière de Johnny est lancée au début des sixties.

S'enchaînent la signature d'un premier contrat professionnel en avril 1960, un premier passage à la télévision française et la sortie de "Souvenirs, souvenirs" en juin, premier grand tube du chanteur. L'artiste enchaîne alors les concerts et déchaîne les foules de jeunes Français survoltés par le rock naissant.

A 18 ans à peine, Johnny Hallyday a enregistré plus de 35 chansons et vendu plus d'1,6 million de disques. En septembre 1961, il sort "Viens danser le twist" et lance la mode du twist en France lors d'un concert en vedette à l'Olympia. Cette même année, il sort "Retiens la nuit" et se présente aussi comme un chanteur sentimental. En 1962, Johnny s'essaie notamment aux disques en anglais et reçoit un disque d'or pour "Let's twist again". Des succès incontournables sont chantés dans les années 60: "L'idole des jeunes", "Elle est terrible", "Pour moi la vie va commencer", "Le pénitencier", "Hey Joe" etc.

En 1965, Johnny se marie pour la première fois avec la chanteuse Sylvie Vartan. Couple dans la vie, le duo interprètera plusieurs chansons dans les années 60 et 70. Ils vivront ensemble jusqu'en 1980. De leur union, naîtra David Hallyday en 1966. Leur fils se lancera aussi dans une carrière musicale, principalement dans la langue de Shakespeare.

Les années 70 seront une rupture musicale pour Johnny qui touchera à plusieurs thèmes et sonorités. Au début de la décennie, il poursuit sa carrière avec un rock plus dur et notamment le titre "Jesus Christ", qui fait polémique. Au cinéma, il incarne ses premiers rôles d'envergure dans "Le spécialiste" et "Point de Chute".

En 1972, il s'essaie à la country avec l'album "Country, Folk, Rock". Suivront en 1973 "La musique que j'aime", hit majeur de l'artiste, ainsi que les albums "Je t'aime, je t'aime, je t'aime" en 1974, "Rock à Memphis" et "La Terre promise" en 1975 ainsi que les titres "La fille de l'été dernier" et "Hey lovely lady".

"Requiem pour un fou" est le grand succès de l'année 76. Le titre culte "Gabrielle" sort aussi cette année-là. En 1979, le mythique "Ma Gueule" sort dans les bacs. Treize albums souvent classés numéro 1 dans l'Hexagone sortent durant les années 70.

Johnny Hallyday poursuit sa riche carrière dans les années 80 avec la sortie d'une douzaine d'albums. Moins de grands hits sortent durant cette décennie mais on peut relever en 1985 le "Chanteur abandonné", "Rock'n'Roll Attitude", "Quelque chose de Tennessee", "L'envie" (1986), "J'oublierai ton nom", "Laura" et "Je te promets" (1987).

Johnny endosse plusieurs fois un rôle important au cinéma dans des films comme "Detective", "Terminus" et "Conseil de famille". Il avait déjà tourné dans plusieurs films dans les années 60 et 70, mais dans des rôles plus confidentiels. A partir des années 80, on verra régulièrement Johnny Hallyday au cinéma et cela jusqu'en 2017.

Décès de "l'idole des jeunes" Johnny Hallyday

© DR

Côté vie privée, durant la folle décennie des 80's, il épouse le 1er décembre 1981 Elisabeth Etienne dite Babeth. Ce mariage éphémère ne durera que deux mois. En 1982-83, il est en couple avec l'actrice Nathalie Baye. Leur liaison donnera naissance à Laura Smet, la première fille de Johnny.

A partir des années 90, Johnny Hallyday n'est plus seulement l'idôle des jeunes, nostalgiques des Trente Glorieuses, mais il devient un mythe musical, un symbole culturel et sociétal incontournable de la France.

Côté coeur, les années 90 sont marquées par le mariage de Johnny avec Adeline Blondieu en 1990. Le couple se sépare en 1992, se remarie en 1994 et divorce encore en 1995. En 1995, il rencontre Laetitia Boudou et se marie en 1996. Le couple aura deux filles adoptives, Jade et Joy.

Depuis le début des années 90, une quinzaine d'albums à succès ont été diffusés parmi lesquels: "Ça ne change pas un homme" (1991), "Lorada" (1995), "Sang pour Sang" (1999), "A la vie, à la mort" (2002), "Rester vivant" (2014) etc. Des hits majeurs sortent ces années là: "Allumer le feu" (1998), "Sang pour Sang" (1999), "Marie"(2002) etc.

Le chanteur aux plus 100 millions de disques vendus aura occupé la scène musicale française et francophone durant plus de 50 ans, enregistrant plus de 1.000 chansons. L'annonce publique de son cancer du poumon en mars 2017 avait laissé ses fans sans voix mais avec l'espoir que le "roc" de la chanson française arrive à surmonter cette épreuve ultime.

Après avoir été hospitalisé pour détresse respiratoire un mois durant, Johnny Hallyday a rendu son dernier souffle dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017 dans sa résidence à Marnes-la-Coquette, à l'ouest de Paris.

Nos partenaires