Dans ses voeux, Poutine remercie les Russes pour leur patriotisme

31/12/14 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Belga

Vladimir Poutine a remercié mercredi ses compatriotes dans ses voeux de bonne année, pour avoir "défendu les intérêts de la Russie" au cours d'une année historique marquée par l'annexion de la Crimée et les "meilleurs Jeux de tous les temps" organisés à Sotchi.

Dans ses voeux, Poutine remercie les Russes pour leur patriotisme

© REUTERS

Dans un message télévisé adressé à l'occasion du Nouvel an, diffusé à minuit à Moscou mais déjà vu par les Russes dans l'Extrême Orient du pays, le président russe a déclaré que l'amour de la patrie était ce qui avait permis le rattachement de la péninsule de Crimée à la Russie en mars après un référendum controversé, une opération considérée par Kiev et les Occidentaux comme une annexion par la force.

Ce patriotisme "s'est pleinement révélé dans le soutien fraternel aux habitants de la Crimée et de Sébastopol lorsqu'ils ont fermement décidé de retourner à la maison", a déclaré M. Poutine. "Cet événement restera pour toujours une importante étape dans notre histoire."

"Je voudrais sincèrement vous remercier pour l'unité et la solidarité, les profonds sentiments de vérité, d'honneur, de justice et de responsabilité pour le destin de votre pays, pour l'empressement à défendre les intérêts de la Russie", a-t-il poursuivi, sans mentionner explicitement le conflit en Ukraine ou la dégradation des relations avec l'Ouest.

L'homme fort du Kremlin est ensuite revenu brièvement sur les "meilleurs Jeux d'hiver de l'histoire" que la Russie a organisé à Sotchi en février, où le rêve olympique est "devenu réalité" avec la victoire des athlètes russes.

"L'année prochaine, il nous faudra faire face ensemble à de nombreux défis" et cette nouvelle année "dépend de chacun d'entre nous", et de l'engagement de chacun envers la Russie, a ajouté Vladimir Poutine.

La Russie devrait être durement frappée par la crise économique en 2015, qui pourrait plonger le pays dans la récession, en raison notamment des sanctions européennes liées au conflit en Ukraine et à la chute du prix du pétrole.

Nos partenaires